Le trio d'arbitres mexicains est plus venu en balade qu'autre chose

Football vaudoisLe match de 1re ligue entre Bulle et Echallens, samedi au stade de Bouleyres, a été arbitré par un trio venu du Mexique. Et qui n'était manifestement pas à la hauteur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le FC Echallens Région tient à préciser d'emblée qu'il a mérité sa lourde défaite sur le terrain du FC Bulle, samedi en 1re ligue. «On a perdu 5-1 et ce n'est pas de la faute du trio arbitral. On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Disons que le FC Echallens était autant en balade touristique que le trio arbitral...», grince Grégory Mathey. Le directeur technique du FC Echallens Région espérait atteindre les finales de 1re ligue, un objectif qui semble désormais inatteignable avant la dernière journée. Le propos n'est pas là, mais bien dans le «spectacle» qu'ont proposé les trois arbitres samedi à Bouleyres.

Edgar Ulises Rangel et ses deux assistants sont venus directement du Mexique pour arbitrer ce match. En formation auprès de l'UEFA, les trois hommes se sont vus proposer ce match de 1re ligue dans un cadre idyllique en pleine Gruyère et étaient supervisés par des inspecteurs de l'instance européenne. Un bon test pour eux, mais qu'ils n'ont apparemment pas pris au sérieux. «Ils ont mis de la salsa à fond dans leur vestiaire avant le match, ils faisaient des selfies devant le Moléson. Sur les huit changements, aucun n'a pu avoir lieu au bon moment ni pour Bulle ni pour Echallens. Je n'ai rien contre les échanges ni les programmes de formation, mais on ne s'est pas sentis respectés, alors qu'on jouait notre ticket pour les finales. Sincèrement, ils n'étaient pas au niveau. Et on parle de quatrième division suisse... Pourquoi ne pas avoir envoyé ce trio à Thoune II - Naters, un match sans enjeu, qui plus est dans un beau stade?», s'interroge Grégory Mathey.

La réponse vient de Christophe Girard, président de la commission des arbitres de l'ASF. «Au départ, ce trio était prévu à Thoune, mais entre-temps, il y a eu la décision de tester la VAR sur cette rencontre, dans un stade adapté comme l'est la Stockhorn Arena. Du coup, l'arbitre était Alessandro Dudic, arbitre SFL. On a dû envoyer le trio de l'UEFA ailleurs», explique-t-il. Le choix s'est porté sur ce Bulle-Echallens, dont l'enjeu concernait exclusivement Echallens. «J'ai eu un contact téléphonique avec eux après le match. J'ai entendu leur colère et je vais m'informer auprès de l'UEFA», enchaîne Christophe Girard. L'ASF n'est évidemment pas concernée par la qualité du trio, qui incombe de la responsabilité de l'UEFA... qui n'a manifestement pas fait fort sur ce coup-là.

«De nouveau, je ne conteste pas le résultat. La démarche du FC Echallens Région est d'informer l'ASF, l'UEFA et le public que ce trio n'était pas à la hauteur, ni dans l'attitude ni dans le reste, pour éviter qu'un tel spectacle se reproduise à l'avenir. C'est dans l'intérêt du football suisse, c'est tout», ajoute Grégory Mathey, au nom de son club tout entier.

(nxp)

Créé: 20.05.2019, 11h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.