Yverdon Sport finance le coach de son adversaire direct

FootballLe leader de Promotion League continuera à payer une partie du salaire d'Anthony Braizat, parti au Stade Nyonnais (3e) durant l'hiver.

Anthony Braizat dirigera son premier entraînement lundi soir à Colovray.

Anthony Braizat dirigera son premier entraînement lundi soir à Colovray. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lorsqu'en début d'année le Stade Nyonnais a approché Anthony Braizat, licencié par Yverdon Sport en novembre dernier, pour en faire son nouvel entraîneur, il restait aux deux parties une chose à régler pour finaliser l'affaire: s'arranger avec le club yverdonnois. Ce qui n'avait à première vue pas tout d'une formalité, les deux clubs se disputant la tête du championnat de Promotion League et Anthony Braizat se trouvant lié à YS jusqu'à la fin de la saison.

Sauf qu'Yverdon n'a opposé absolument aucune résistance à ce mariage, alors même que seulement huit points séparent les deux équipes au classement, à l'avantage du leader nord-vaudois. Bien au contraire, même, puisque les dirigeants des «Verts» ont en plus accepté de financer une partie du salaire que recevra leur ancien coach à Colovray. «On s'est montrés vraiment conciliants dans cette affaire. C'est une manière d’œuvrer pour un bon voisinage, une bonne collaboration entre nous», détaille le président yverdonnois Mario Di Pietrantonio.

Au bilan final, Yverdon Sport profite également de cet accord. Plutôt que de verser l'entier du salaire qu'il doit à Anthony Braizat jusqu'au mois de juin, YS n'en paie plus qu'une part, l'autre étant logiquement assurée par son nouvel employeur, le Stade Nyonnais. Autrement dit, tout le monde est gagnant. «C'est un geste appréciable de leur part, se réjouit le technicien. Il s'agit peut-être aussi d'une façon de me remercier pour mes trois années passées là-bas. En tout cas, je suis content qu'on ait pu se mettre d'accord aussi facilement.»

Toujours est-il que la situation pourrait devenir franchement cocasse si d'aventure les Nyonnais venaient à refaire le retard qu'ils accusent sur leurs rivaux du nord du canton. En somme, cela voudrait dire qu'Yverdon Sport a participé financièrement au come-back jaune et noir. Piquant, mais encore très hypothétique.

Créé: 20.01.2020, 20h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.