Enquête sur un virement suspect de Sepp Blatter

FootballL'ancien homme fort de la FIFA est accusé d'avoir versé 100'000 dollars au patron de la Fédération autrichienne de football.

Miné par les accusations de corruption, Sepp Blatter avait abandonné la présidence de la FIFA en 2015.

Miné par les accusations de corruption, Sepp Blatter avait abandonné la présidence de la FIFA en 2015. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le parquet anticorruption de Vienne a confirmé avoir ouvert une enquête pour corruption visant le patron de la Fédération autrichienne de foot (ÖFB), Leo Windtner, à la suite d'un versement suspect effectué par l'ancien président de la FIFA, Sepp Blatter, en 2015.

«Nous enquêtons sur des allégations selon lesquelles des responsables de l'ÖFB auraient perçu 100'000 dollars de la part de responsables de la FIFA dans le cadre de l'élection du président de la FIFA», a indiqué le parquet. Les investigations portent sur «des soupçons de malversations et de corruption», a précisé le parquet.

Versement en 2015

Selon les sites spécialisés autrichiens Addendum et 90minuten.at, qui ont révélé l'ouverture de cette procédure, la somme avait été versée début 2015 à une fondation dirigée par la femme de Leo Windtner. «L'argent devait aller à une académie africaine de football pour jeunes talents», a confirmé le parquet. L'enquête a été ouverte en 2017 à la suite d'une plainte d'une association sportive locale autrichienne, qui s'est estimée «défavorisée» dans la répartition de subventions, selon cette source.

L'argent avait dans un premier temps été versé par erreur par la FIFA à l'ÖFB. Cette dernière l'avait toutefois refusé, soulignant n'être pas impliquée dans le projet africain. M. Windtner avait alors insisté pour qu'il soit versé directement à la fondation de son épouse, selon Addendum et 90minuten.at.

Leo Windtner, 67 ans, est à la tête du foot autrichien depuis 2008. En mai 2015, l'ÖFB avait voté contre la réélection de M. Blatter pour un cinquième mandat à la tête de la FIFA, lui préférant son rival malheureux le prince Ali.

Serein

Dans un communiqué, Leo Windtner a souligné n'avoir «rien à (se) reprocher» et considérer «sereinement» la procédure en cours. «Je n'ai rien promis à Blatter ni pris aucun engagement», a-t-il déclaré, soulignant que la décision de ne pas voter pour le Valaisan avait été prise «à l'unanimité du directoire de l'ÖFB».

«Je me souviens de ce cas, mais il n'y a rien d'illégal», a pour sa part commenté Sepp Blatter, dans une réaction transmise à l'AFP.

Miné par les accusations de corruption, Sepp Blatter, 81 ans, avait finalement dû renoncer à son siège juste après sa réélection. Il a été suspendu en décembre 2015 par la justice interne de la FIFA (8 ans réduits à 6 en appel) pour un paiement controversé de 1,8 million d'euros à Michel Platini. (afp/nxp)

Créé: 10.01.2018, 14h10

Articles en relation

Blatter: «Oui, j'ai reçu une invitation de Poutine»

Mondial 2018 Joseph Blatter, ancien président de la FIFA déchu et suspendu, se rendra quand même en Russie lors du Mondial 2018, a-t-il affirmé sur les ondes de la RTS. Plus...

Sepp Blatter nie toute agression sexuelle

Harcèlement La gardienne de l'équipe de football des Etats-Unis, Hope Solo, révèle que l'ex-président de la FIFA aurait eu les mains baladeuses lors d'une cérémonie. Plus...

Corruption: la FIFA en procès à New York

Suisse / Etats-Unis Un procureur fédéral va dévoiler, lors d'un procès à Brooklyn, les résultats de l'une des enquêtes les plus complexes jamais menées. Sepp Blatter et Jérôme Valcke dans le viseur. Plus...

Blatter invité par son «vieil ami» Poutine

Foot - Mondial 2018 Dans un entretien bien huilé, l'ex-président déchu de la FIFA annonce qu'il se rendra à la prochaine Coupe du monde. Plus...

«J'aurais dû m'arrêter plus tôt», estime Blatter

Football Le président déchu de la FIFA souligne que son éviction en 2015 peu après sa réélection avait «été un soulagement». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.