«La Suisse a eu 48 heures de récupération de plus. Je la vois gagner ce match»

L'Euro vu par Johann Vogel

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le moment est donc venu, il est là, comme vous, j’attends ce huitième de finale contre la Pologne avec impatience.

Bien sûr, cela me rappelle des souvenirs, pas forcément joyeux. Ils remontent à 2006, avec cette élimination face à l’Ukraine, aux tirs au but.

Aujourd’hui, c’est la Pologne qui est en face. Les adversaires sont comparables, les circonstances un peu moins. Nous avions joué notre huitième de finale trois jours seulement après notre dernier match de groupe, contre la Corée du Sud.

Cette fois, la Suisse a pratiquement bénéficié d’une semaine pour préparer le sien. Je m’en réjouis beaucoup pour elle, parce que je sais combien cela peut être important. De plus, nos internationaux ont eu quarante-huit heures de plus que les Polonais en termes de récupération. C’est tant mieux car c’est un avantage considérable. Vladimir Petkovic a pu soigner la fraîcheur mentale de ses joueurs, qui ont eu un jour et demi de congé après leur qualification, mais il a aussi eu le temps régénérer ses troupes physiquement.

Alors oui, les Polonais sont solides, compacts, mais une Suisse sérieuse, qui fera attention à la construction, qui devra surtout se montrer plus présente dans les trente derniers mètres, a toutes les chances de pouvoir profiter des circonstances.

Elle a aussi mûri, depuis deux ans, chaque joueur est plus expérimenté. Elle devrait d’abord être prudente, car le temps qui passera parlera pour elle, surtout s’il faut passer par les prolongations.

Allez, je me mouille. Je vois sincèrement la Suisse se qualifier, avec une victoire 2-0. Des buts de Shaqiri et Embolo.

Hop Suisse, plus que jamais.»

Créé: 25.06.2016, 08h47

Articles en relation

La Pologne passée au crible

Euro 2016 Une organisation solide, des joueurs qui se connaissent bien et des individualités de grand talent: l'adversaire de la Nati en 8e n'est pas à prendre à la légère. Plus...

Fabian Frei: «La Pologne n'est pas imbattable»

Euro 2016 Des joueurs suisses ont donné leur avis sur la Pologne, emmenée par l'attaquant Robert Lewandowski. Plus...

Granit Xhaka: «Nous avons bien grandi»

Euro 2016 287 passes adressées avec un pourcentage de réussite de 91,29%: Granit Xhaka est l'un des hommes forts de la Nati. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.