Yverdon Sport est plus que déçu, mais il doit être fier

FootballLes Vaudois, pourtant longtemps supérieurs à Xamax, échouent une nouvelle fois dès le 1er tour de la Coupe de Suisse

Mustafa Sejmenovic (à terre) a perdu son «pari» avec 
son pote Raphaël Nuzzolo: c’est Neuchâtel Xamax qui a fini par passer l’épaule en fin de rencontre.

Mustafa Sejmenovic (à terre) a perdu son «pari» avec son pote Raphaël Nuzzolo: c’est Neuchâtel Xamax qui a fini par passer l’épaule en fin de rencontre. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La déception est à la hauteur des espoirs que nourrissait Yverdon. Comme l’an dernier, les Nord-Vaudois ne sont pas parvenus à passer l’écueil Xamax lors du 1er tour de Coupe de Suisse. Mais, plus encore qu’il y a douze mois, les Neuchâtelois sont repartis du bout du lac avec une qualification à laquelle ils ne semblaient presque plus croire avant qu’une inspiration de Nuzzolo (77e) puis une erreur d’appréciation du malheureux Valmir Sallaj (86e) ne leur offrent une victoire un brin inespérée.

«Pendant plus d’une heure, je me suis demandé qui d’Yverdon ou de Xamax évoluait en Super League», admettait même un Raphaël Nuzzolo tout heureux de poursuivre sa route en Coupe, mais bien conscient des lacunes préoccupantes affichées par son équipe. Une prestation modeste que la superbe performance collective réussie par le pensionnaire de Promotion League ne peut que partiellement expliquer.

L'immense déception du président

Très agressif et conquérant dès les premiers instants de ce passionnant derby, cet Yverdon-là a en effet épaté un public pourtant exigeant et rarement satisfait. «Je suis vraiment très fier de mes joueurs, murmurait le président, Mario Di Pietrantonio. Mais ma déception est immense. La plus vive depuis que je suis à la tête de ce club. Parce que Yverdon avait tout pour gagner un match au cours duquel il a été meilleur que son adversaire. Mais voilà, les quelques grosses occasions ratées ont fini par nous coûter très cher.»

Un petit manque de tranchant et de lucidité face au but neuchâtelois, auquel il convient d’ajouter un léger manque de concentration sur les deux buts encaissés, a donc creusé la tombe des Vaudois. «Ce sont ces petits détails qui séparent des pros de Super League d’une équipe comme la nôtre, analysait Anthony Braizat. Xamax a tout simplement mieux su exploiter ses chances que nous, même s’il faut reconnaître qu’il n’en a pas eu beaucoup. Et puis, nous avons énormément donné pendant plus d’une heure sur le plan physique. Des efforts que nous avons aussi un peu payés en fin de partie.»

Deux coups de pied arrêtés

Alors qu’il ne restait plus qu’un petit quart d’heure à jouer, tout semblait pourtant indiquer qu’Yverdon parviendrait cette fois à ses fins. Parce que, sur une magnifique passe en profondeur de Ninte, Norman Peyretti avait enfin concrétisé la supériorité de son équipe, peu après l’heure de jeu. Un avantage que les Vaudois conservaient ensuite sans soucis particuliers jusqu’à ce corner tiré par Ramizi que Nuzzolo transformait en égalisation d’une façon aussi habile qu’heureuse. Nullement abattu par ce coup du sort, c’était Yverdon qui passait encore à deux reprises tout près de reprendre l’avantage grâce à Morelli (81e et 82e). Juste avant que Djuric, sur un long coup franc venu de la droite, ne profite de la seule erreur de Sallaj pour mettre un terme aux espoirs de Sejmenovic et consorts.

«Avant qu’ils égalisent, j’ai vu une vraie souffrance sur les visages de mes anciens coéquipiers, racontait le capitaine vaudois. Plus que nous abattre, cette prestation collective de grande qualité doit nous apporter beaucoup de confiance pour la suite de la saison. Une fois la déception passée, il y aura beaucoup de choses positives à en retirer. Comme le fait d’être longtemps parvenus à imposer notre jeu face à un adversaire de Super League.»

Quant à Ne/Xamax, il tentera, le mois prochain, de poursuivre son aventure en Coupe contre Bellinzone, une autre équipe ambitieuse de Promotion League. «Si l’on veut au moins faire aussi bien que l’an passé (ndlr: élimination en huitièmes de finale à Lugano ) et, surtout, espérer assurer notre maintien en Super League, il nous faudra encore beaucoup et vite progresser», concluait un Raphaël Nuzzolo finalement aussi soulagé que préoccupé.


Maintenant, priorité au championnat

Quelques minutes seulement après le dernier coup de sifflet, Anthony Braizat et ses héros malheureux cherchaient déjà à oublier cette cruelle élimination. Pour désormais focaliser toute leur attention et leur énergie sur ce championnat de Promotion League qui doit, selon les vœux de Mario Di Pietrantonio, se conclure par une accession à la catégorie supérieure.

«Je suis convaincu que cette défaite n’aura pas la moindre répercussion négative sur mes joueurs, assurait l’entraîneur yverdonnois. Au contraire, elle va tirer l’équipe vers le haut, car nous avons montré de quoi nous sommes capables contre un adversaire de Super League.»

Il le faudra, car le moindre relâchement pourrait coûter cher à l’actuel leader qui se déplacera samedi à Bâle. Pour y affronter Black Stars, un redoutable néopromu qui est lui aussi passé tout près de l’exploit en Coupe contre le FC Zurich (1-2).

«Cette élimination ne pèsera pas sur notre moral, confirmait Mustafa Sejmenovic, elle nous donnera encore davantage confiance en nos moyens. Chacun sait ici que notre priorité, c’est le championnat.» A.B.

Créé: 18.08.2019, 21h56

Yverdon- Ne/Xamax 1-2 (0-0)

Stade municipal: 2000 spectateurs.

Arbitre: M. Tschudi.

Buts: 62e Peyretti 1-0, 77e Nuzzolo 1-1, 86e Djuric 1-2.

Yverdon:Sallaj; Nioby, Sejmenovic, Le Neün, Djacko; Lusena, Kabalcaman (80e Morelli); Peyretti
(75e Mobulu), Fargues (83e Zeneli), Ninte; Ciarrocchi.

Ne/Xamax: Minder; Djuric, Oss, Xhemajli; Gomes, Neitzke, Seydoux; Corbaz, Doudin (68e Ramizi); Karlen (68e Seferi), Nuzzolo.

Avertissements: 58e Oss, 63e Peyretti, 90e Xhemajli.

Expulsion: Xhemajli (91e, deux avertissements).

Notes: Yverdon sans Marque, Haabo ni Gudit (blessés). Ne/Xamax sans Di Nardo (suspendu), Mveng ni Dugourd (blessés).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...