Les footballeurs jouent à qui aura le plus gros bolide

FootballSymbole de réussite et affirmation de leur virilité, les joueurs qui roulent sur l’or achètent des belles voitures. Voici pourquoi.

La voiture de Shaqiri, une Rolll-Royce Wraith, vaut 370 000 francs.

La voiture de Shaqiri, une Rolll-Royce Wraith, vaut 370 000 francs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mais où est passé le Solex d’Andy Egli? Au début des années 90, ce grand défenseur suisse, ancien joueur du Borussia Dortmund et international à 55 reprises (donc aisé), arrivait à l’entraînement au Hardturm, aux Charmilles ou à la Maladière, juché sur un vélomoteur. Autre temps, autres mœurs.

Aujourd’hui, il n’y a plus de boguet ni de Dacia dans le parking d’un grand club de football ou lors du rassemblement des équipes nationales. Le défilé des bolides est digne du Salon de l’auto. Pour les amoureux de grosses cylindrées, une visite du parking vaut d’ailleurs franchement le détour. À croire que les joueurs se sont lancé une compétition entre eux – même les présidents peinent à régater.

La Rolls est à la mode

Montre-moi ta limousine, je te dirai qui tu es. C’est à celui qui aura la plus grande, la plus rapide, la plus voyante. Porsche, Ferrari, Lamborghini, Bugatti. Et désormais Rolls-Royce, qui, selon la pub de la marque de luxe, est «la plus puissante de tous les temps».

Xherdan Shaqiri vient, comme Cristiano Ronaldo, Paul Pogba et Antoine Griezmann, de céder à ce phénomène à la mode: il a acheté une Rolls. De quoi hennir de plaisir avec 623 chevaux sous le capot. Comme la star portugaise de la Juventus, qui adore rouler les mécaniques, Shaqiri cajole volontiers sa dernière acquisition. C’est son bébé, sa chérie.

À Manchester United, on a dû refaire le chemin qui conduit au parking des joueurs pour éviter que ces derniers n’abîment leurs châssis. «Je les admire beaucoup, ces footballeurs, mais ils ont toujours été à la recherche de la plus grande, que ce soit entre leurs jambes ou dans leur porte-monnaie», s’esclaffe Denis Müller, professeur d’éthique à l’Université de Genève et membre de plusieurs commissions d’éthique en Suisse et en France.

Le dilemme climatique

Pourquoi les vedettes du ballon rond aiment-elles à ce point les belles voitures? «Le footballeur qui réussit sur le terrain une bonne passe ou un beau but a besoin de prouver à son coéquipier, et à d’autres adversaires, qu’il est aussi le meilleur en dehors», observe Esther Müller, coach du sport, qui a l’habitude de côtoyer ce genre de joueurs. «Comme des businessmen, ceux qui n’ont pas trop confiance en eux doivent prouver qu’ils ont réussi dans la vie pour obtenir une reconnaissance. Alors ils montrent qu’ils gagnent plus d’argent que l’autre. Un Lionel Messi, lui, connaît sa valeur, il n’a pas besoin d’adopter cette attitude.»

Patron du Salon de l’auto à Genève, Olivier Rihs pense que dans certains pays, le lien avec la voiture est plus fort qu’ailleurs. «Pour Shaqiri, qui vient d’une famille d’immigrés, rouler en Rolls est vraiment un signe extérieur de richesse, un symbole de réussite. C’est quelque chose de très important pour son image. Maintenant, j’avoue que par rapport à il y a dix ans, où le joueur avait besoin de mettre en avant son aura et son pouvoir, il y a de plus en plus de footballeurs qui militent pour le climat», sourit celui qui se déplace… en train.

La Ferrari d’Henchoz

Et le professeur Denis Müller de se poser cette question philosophique: «Une fois sa carrière terminée, quand il sera devenu un adulte, qu’il aura peut-être sombré dans l’alcool ou la dépression, que fera le footballeur sans la célébrité, le pouvoir, un gros salaire, une grosse voiture?»

Durant sa carrière, Stéphane Henchoz a acheté un certain nombre de petites bombes, dont une Ferrari qu’il garait au milieu des vélos de ses joueurs lorsqu’il entraînait à Bulle. «Je pense que la plupart des gens, s’ils en avaient les moyens, s’en payeraient une aussi, rétorque l’ancien défenseur de Liverpool. Maintenant, il est vrai qu’à 20 ans, le jeune footballeur qui gagne beaucoup d’argent s’achètera facilement une voiture de sport. Avec leur salaire, certains pourraient même s’en offrir une par mois! À vrai dire, on aime bien être celui qui possède ce que d’autres n’ont pas. À un certain moment, on prenait Ferrari ou Lamborghini. Aujourd’hui, on choisit Rolls-Royce.»

Le coach de Ne/Xamax ne parle pas de ses joueurs. «On n’a pas le même budget que les équipes que l’on voit à la télé le mardi et le mercredi», se marre celui qui ne roule désormais plus sur l’or, mais en Porsche Cayenne, «une voiture plus familiale», lâche-t-il. Avec le temps, une famille et des enfants, les goûts changent. Mais dans le parking, il n’y a plus de Solex.

Créé: 10.04.2019, 21h55

L'avis d'Alain Giroud, notre journaliste auto

Rolls-Royce Wraith,
Xherdan Shaqiri




«Ceux qui choisissent ce modèle n’ont aucun goût! (Rires.) Moi, si je gagnais le gros lot à la loterie, je m’achèterais une Porsche 911 avec laquelle j’ai vraiment eu du plaisir à rouler. Rolls-Royce ne m’a malheureusement jamais invité. Mais, même si je n’apprécie pas ce genre-là, j’admets que cela reste une très belle voiture. J’ignore si Shaqiri possède une grande famille, mais dans ce SUV, il y a beaucoup de place. La marque a été rachetée par BMW et elle fait désormais des sortes de camions. Rolls a aujourd’hui la vision du plus grand, plus fort et plus musclé.»
Son prix: 370 000 francs.




Lamborghini Aventador
LP 700-4 en or, Aubameyang




«Le bolide en or de Pierre-Emerick Aubameyang? Mais quelle horreur! Même chez Lamborghini les ingénieurs doivent pleurer. L’Aventador, c’est le haut de gamme de la marque. C’est un moteur V12 avec 700 chevaux. Toutes les stars du ballon rond s’en sont acheté une. Cela ne dépasse pas les 350 km/h, mais si tu ne maîtrises pas bien la vitesse, tu te mets facilement sur le toit. En posséder une, c’est un signe de puissance. Mais les footballeurs ne sont pas les seuls. Les stars de cinéma ou les chanteurs, qui optent également pour Bugatti ou Porsche, en sont aussi friands.»
Son prix: 507 500 francs (le modèle plaqué or)




Bugatti Chiron,
Cristiano Ronaldo




«C’est la plus rapide et la plus chère! Elle dépasse les 420 km/h. Je n’ai jamais eu la chance de la conduire, mais la précédente, la Veyron 16.4 Grand Sport, oui. Avec ses 1000 chevaux sous le capot, c’était la 2 CV de la Bugatti. Je plaisante, bien sûr. Mais la Chiron, qui développe une puissance de 1500 chevaux, c’est un W16 cylindres de 8 litres, avec une boîte à vitesses de 7 rapports. Elle atteint 100 km/h en 2,4 secondes et consomme 32,5 litres au 100…» Cristiano Ronaldo possède, entre autres, une Rolls Phantom Drophead Coupé, une Lamborghini Aventador, une Bentley Continental GT Speed et une Ferrari F12 TDF…
Son prix: 3 000 000 francs

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.