Passer au contenu principal

La formidable épopée du Kosovo de Bernard Challandes

La sélection de Pristina est à deux matches d’un billet pour l’Euro 2020. Son sélectionneur raconte la folle soirée de mardi.

En battant l’Azerbaïdjan, le Kosovo a terminé en tête de son groupe de la Ligue des nations.
En battant l’Azerbaïdjan, le Kosovo a terminé en tête de son groupe de la Ligue des nations.
Reuters

Accueillie d’abord avec froideur, sinon beaucoup de scepticisme lors de son lancement, la toute nouvelle Ligue des nations a fini par obtenir l’adhésion, balayant les critiques dans leur totalité. Avec des matches à rebondissements, un suspense total et un jeu d’une intensité fort louable, il faut bien admettre que ce ballon d’essai a atteint sa cible. Surtout, l’intérêt a été complet jusqu’au dénouement dans chaque division, ce qui ne gâche rien. Et c’est justement cette sectorisation, en fonction de l’échelle des valeurs, qui a permis au «petit» Kosovo d’écrire mardi soir l’une des pages les plus émouvantes de sa jeune histoire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.