La France va-t-elle regretter son match nul contre la Suisse?

Euro 2016 - La route vers la finale Le tableau final aurait dû favoriser les Bleus, mais la défaite de l’Espagne a brouillé les cartes!

La France sera opposée dimanche à l'Eire. Mais ensuite, les choses devraient se corser.

La France sera opposée dimanche à l'Eire. Mais ensuite, les choses devraient se corser. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La France va-t-elle regretter d’avoir terminé première de son groupe? Peut-être bien que dans son for intérieur, Didier Deschamps y aura pensé mardi soir après la défaite de l’Espagne. A cette faute de Bakary Sagna sur Blerim Dzemaili, à ce penalty non sifflé par l’arbitre slovaque Damir Skomina? On ne refait pas l’histoire mais si le défenseur de Manchester City avait tiré un peu plus fort le maillot si fragile du Suisse, les Bleus, en terminant deuxièmes, se seraient retrouvés dans la partie du tableau a priori la moins compliquée pour se retrouver le 10 juillet au Stade de France. Les Tricolores auraient alors évité un quart potentiel face à l’Angleterre et le champion du monde (l’Allemagne) ou le champion d’Europe (l’Espagne) en demi-finales!

C’est du hasard…

«Maintenant, lâche Gérard Castella, si tu veux gagner l’Euro tu dois bien taper une grosse équipe, peut-être même deux ou trois. J’espère juste que tout a été fait dans les règles de l’art, que l’organisation n’a pas favorisé la France.» Si elle l’a fait, c’est plutôt raté! C’est plutôt du «hasard» assure-t-on du côté de l’UEFA. Ou plutôt l’ordinateur qui a joué avec les lettres de chaque poule pour éviter que deux qualifiés du même groupe ne s’affrontent encore une fois avant la finale. «Si les Espagnols sont deuxièmes, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes, ce n’est pas de la faute du tirage au sort, renchérit le coach des M18 suisses. Ils avaient tout dans leur main pour passer en tête.»

Il n’en demeure pas moins que ce tableau final suscite bien des commentaires tant il est déséquilibré avec les gros d’un côté (onze victoires en Coupe du monde et neuf succès à l’Euro!) et des équipes moins dangereuses de l’autre (aucun titre remporté dans des épreuves majeures!). «Si l’Angleterre n’avait pas fait un mauvais résultat contre la Slovaquie elle se trouverait également dans le haut du tableau, remarque Yves Debonnaire, coach des M16 helvétiques. C’est assez amusant et peut-être intéressant pour la Suisse, quoique la Pologne soit un adversaire délicat. Et la Croatie, qui a été une des seules équipes à m’enthousiasmer dans cet Euro, a montré qu’elle n’était pas mal du tout en osant aller chercher l’Espagne.» A vrai dire, comme beaucoup de monde, il attend avec impatience qu’on entre dans le vif du sujet avec les huitièmes de finale.

Le problème des 3es

«Italie - Espagne avant un probable France-Angleterre, ça va être chaud! se réjouit le Vaudois, qui s’est ennuyé durant cette première phase. Avant, avec seize équipes, avec deux qualifiés sur quatre, cela obligeait les formations à chercher un résultat, elles ne se contentaient pas d’attendre, poursuit Debonnaire. Cela donnait des matches plus vivants. Sur cette édition ça calcule et cela donne des 0 à 0, où tu ne prends pas de risque. Et voilà comment l’Espagne s’est fait piéger à la 89e, en voulant assurer un 1 à 1 qui lui suffisait pour finir premier!» Elle aurait alors affronté un troisième de groupe samedi à Lens. Ce qui fait réagir encore une fois Yves Debonnaire: «Ce n’est pas sain de récupérer ces quatre meilleurs troisièmes, pour moi cela fausse un peu tout, estime-t-il. Tu tombes sur un groupe facile, tu auras des points et un goal-average correct. Je n’aime pas ce système. Cela pousse des équipes à spéculer, ne pas attaquer comme la Slovaquie ou l’Irlande du Nord…»

Créé: 23.06.2016, 07h17

Articles en relation

La Suisse et la France se quittent bons amis

Euro 2016 La Nati a livré un match solide à Lille et obtenu le point du match nul contre la France. Revivez la soirée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...