Passer au contenu principal

La furieuse envie du FCZ a terrassé le champion

Les joueurs de Ludovic Magnin ont étouffé Young Boys, remportant ainsi une intense finale de la Coupe de Suisse

Les Bernois sont atterrés même si la victoire zurichoise est amplement méritée.
Les Bernois sont atterrés même si la victoire zurichoise est amplement méritée.
Keystone

Quelques observateurs avertis disent volontiers qu’il a «l’âme d’un entraîneur». S’il est bien sûr trop tôt pour augurer du parcours qui sera effectivement celui de Ludovic Magnin dans sa nouvelle profession, le Vaudois a tout de même réussi, dimanche après-midi, dans un Stade de Suisse frappé d’une rare effervescence, une première performance de choix. À faire figurer en bonne place sur son palmarès personnel. Le défi était pourtant de taille: déjouer le pronostic de cette finale de Coupe de Suisse, soit battre le nouveau champion, dans sa maison, en jouant de surcroît près de trente minutes en infériorité numérique (expulsion de Sarr pour deux cartons jaunes). Cette victoire permet par ailleurs au FCZ d’accéder directement aux poules de l’Europa League. Autrement dit un carton plein.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.