La fusion entre Lausanne et Pully est sur les rails

BasketballLes deux clubs ambitionnent un rapprochement avec l’idée d’évoluer avec une équipe en LNA et une autre en LNB.

Serge Vittoz plaide en faveur d'un rapprochement qui est dans l'air depuis plusieurs mois.

Serge Vittoz plaide en faveur d'un rapprochement qui est dans l'air depuis plusieurs mois. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le rapprochement était déjà à l’ordre du jour l’an passé. Il est de nouveau d’actualité. Les déboires financiers du BBC Lausanne ont relancé le processus. Un groupe de travail a été constitué à cet effet.» Président de Pully, Serge Vittoz a expliqué lors d’une séance, mercredi soir, à la Maison Pulliérane, le projet commun qui anime les deux clubs concernant la pérennité et le développement régional du basketball jeunesse et élite.

Philippe Leuba, Lydia Masmejan, conseillère municipale à Pully, Oscar Tosato, Marcel Parietti mais aussi le LS, par l’entremise d’Alain Joseph, et le LHC soutiennent ce dessein porté conjointement par Serge Vittoz et Randoald Dessarzin, l’entraîneur du BBC Lausanne. «La stratégie mise en place tend vers la fusion mais la souveraineté appartient aux clubs», précise, à toutes fins utiles, ce dernier. «Les assemblées générales extraordinaires se tiendront dans un mois. Les statuts devront être modifiés», renchérit Serge Vittoz.

Pully-Lausanne ou Lausanne-Pully
«Le nouveau club s’appellera Pully-Lausanne ou… Lausanne-Pully. Nous avons soixante-cinq ans d’existence, contre trois à Lausanne. Et c’est sûr que l’organisation que nous avons mise en place va continuer d’exister. Pully ne va pas être effacé des tabelles mais revivre sous une autre forme, élargir son rayonnement en développant l’activité du basket régional. L’idée est d’avoir un club en LNA et un autre en LNB, composé essentiellement de joueurs de moins de 23 ans. Parallèlement, on aimerait disposer du plus grand mouvement jeunesse de Suisse.» Sur le papier, le duo Vittoz-Dessarzin est séduisant. L’entraîneur sourit: «En face de moi, j’ai un vrai interlocuteur. Serge est à la fois quelqu’un d’ambitieux et de terre à terre. Il est respectueux de valeurs qu’on veut transmettre ensemble.» L’histoire a ceci de particulier pour Dessarzin qu’elle se répète. «Depuis que j’ai repris Lausanne, alors 10e de 1re ligue, à l’été 2013, on évoque une synergie entre les deux clubs.»

Reste à convaincre le bon peuple du bien-fondé de ce rapprochement. «Notre intime conviction de la nécessité de cette réalisation rassurera les gens, ajoute Serge Vittoz. D’autant qu’un mécène – issu du milieu économique suisse – qui permet à Lausanne de boucler la saison est prêt à s’engager dans la future structure. On accueille cette manne avec plaisir mais aussi avec rigueur. Car on doit penser à un ancrage sur le long terme.»

Créé: 05.04.2017, 20h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.