Gatlin et Bondarenko en imposent à Athletissima

LAUSANNELors d'une soirée riche en performances, l'Ukrainien Bondarenko et l'Américain Gatlin ont brillé.

L'Ukrainien Bohdan Bondarenko, le 3 juillet à Lausanne.

L'Ukrainien Bohdan Bondarenko, le 3 juillet à Lausanne. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bohdan Bondarenko et Justin Gatlin ont marqué de leur empreinte la 37e édition d'Athletissima à Lausanne, lors d'une soirée dense en performances.

L'Ukrainien a franchi 2m40 à la hauteur avant de s'attaquer en vain au record du monde, tandis que l'Américain fusait sur 100 m en 9''80, meilleur chrono mondial de la saison.

Vitesse et «timing»

Bondarenko a échoué nettement dans ses essais contre le mythique record du monde de Javier Sotomayor (2m45 en 1993). Mais le concours fut de toute beauté, avec des impasses de barre, du suspense et cinq hommes à 2m35 en plus. Deuxième avec 2m40 également, Andriy Protsenko, compatriote de Bondarenko, fut l'invité surprise et la révélation de la soirée. Il a battu l'imprévisible Ivan Ukhov (3e avec 2m38), la liane qatarie Mutaz Barshim (4e avec 2m38) et le Canadien Derek Drouin (5e avec 2m35).

Avant de faire poser la barre à 2m46, Bondarenko avait frisé le code à 2m29, devant s'y reprendre à trois fois pour passer. Mais ensuite, le champion du monde a fait valoir sa technique simple mais efficace, sa vitesse d'élan et son «timing» pour hisser son double mètre (1m97) avec aisance à la hauteur ou presque d'un but de football.

Le guépard américain

Justin Gatlin est bien le boss du sprint cet été. L'Américain a fait coup double en signant la MPM 2014 sur 100 m et en battant largement le revenant Tyson Gay (2e en 9''93).

Gatlin a bondi des starting-blocks comme un guépard (son surnom) pour dominer toute la course. Au passage, le champion olympique 2004 préserve son invincibilité cette saison, où il aligne les chronos sous les 10''. En 9''80, il a retranché 0''02 au meilleur temps mondial du Trinidadien Richard Thompson.

A 32 ans, Gatlin retrouve ainsi, plus que jamais, son niveau d'il y a une dizaine d'années, lorsqu'il avait établi le record du monde (9''77 en 2006), effacé a posteriori pour dopage. Suspendu quatre ans de 2006 à 2010, il survole actuellement un sprint toujours orphelin depuis quelques mois d'Usain Bolt.

«Facile»

«C'était facile ce soir», a lancé Gatlin. Je m'attendais à plus de pression de la part de mes adversaires.» Son but, rester invaincu en 2014, apparaît parfaitement réaliste.

Pour sa rentrée après un an de suspension (anabolisants), Tyson Gay a étonné en bien. Le triple champion du monde n'est pas apparu rouillé du tout. Deuxième en 9''93, il a devancé de 0''05 le champion des Etats-Unis Michael Rodgers.

«Je suis ravi d'être de retour», s'est exclamé Gay. «J'ai été très bien accueilli par les fans et mes copains sprinters» (sous-entendu, ça n'allait pas de soi après ses aveux de dopage juste après sa victoire à Athletissima 2013). Le speaker avait du reste mis la sourdine à l'heure des présentations. Il avait prononcé le nom de Justin Gatlin avec beaucoup de discrétion, soucieux de ne pas susciter les sifflets. Mais le public était de toute façon bienveillant.

Des temps forts et des surprises

Invité à la table des grands pour la première fois, le Fribourgeois Pascal Mancini a signé un chrono honorable (8e en 10''43).

Plus tôt dans la réunion, le Grenadin Kirani James avait signé la MPM 2014 sur 400 m en 43''74, devenant le cinquième homme le plus rapide de tous les temps sur la distance. Ironiquement, il rejoint à cette hauteur le champion du monde LaShawn Merritt (EU), qu'il a devancé de 0''18 jeudi dans ce tour de piste à couper le souffle. Au triple saut, la Colombienne Caterine Ibarguen a également signé une MPM, avec 14m87. Elle est invaincue depuis deux ans dans la discipline.

Sur 200 m, on attendait Yohan Blake, mais le champion du monde 2011 du 100 m n'est que l'ombre de lui-même cette saison. Le Jamaïcain a fini 6e en 20''48, très loin du Panaméen Alonso Edward, vainqueur en 19''84 (2e chrono 2014). A la perche, Renaud Lavillenie a cueilli son 17e succès de rang (5m87), tandis que Valerie Adams alignait une 51e victoire d'affilée au poids (20m42). Au passage, la Néo-Zélandaise a fracassé le butoir avec son pied au 5e essai (!), entraînant l'interruption du concours. (si/nxp)

Créé: 03.07.2014, 22h46

Articles en relation

Revivez les meilleurs moments du meeting Athletissima

LAUSANNE Retrouvez les meilleurs images, les principaux résultats et les coulisses du grand rendez vous lausannois d'athlétisme. Plus...

Gatlin contre Gay, le duel des ex-bannis à Athletissima

Athlétisme Le meeting à Lausanne, jeudi, fait le pari de captiver le public sans Usain Bolt, aux abonnés absents depuis le début de la saison. Plus...

11'000 billets ont déjà été vendus pour Athletissima

Athlétisme La Pontaise (14'500 places) devrait être à peu près pleine, «malgré la Coupe du monde de football», s'est réjoui le patron du meeting Jacky Delapierre. Plus...

Tyson Gay fera son retour à Athletissima

Athlétisme Le triple champion du monde 2007, qui revient d'une suspension d'un an pour dopage, a «une obligation morale» envers Lausanne où il courra pour un cachet réduit, sur 100 m. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...