Passer au contenu principal

Grandiose et irrespirable, la Laver Cup reste européenne

Pour le plus grand bonheur du public genevois, l’Europe s’est imposée au bout du suspense grâce à un Roger Federer intouchable.

Que du bonheur pour Rafael Nadal et l’équipe européenne à Palexpo après avoir remporté la Laver Cup ce dimanche.
Que du bonheur pour Rafael Nadal et l’équipe européenne à Palexpo après avoir remporté la Laver Cup ce dimanche.
ROMAIN LAFABREGUE/AFP

Ses adeptes y voient la garantie d’un succès éternel, les grincheux un signe de sa fausseté. Comme à Prague, presque comme à Chicago, la Laver Cup genevoise aura désigné son vainqueur tout au bout d’un suspense irrespirable (13-11). Scénario palpitant, retournement de situations et triomphe européen, le public de Palexpo est rentré chez lui avec des étoiles plein les yeux. Et pourtant, il avait dû encaisser deux gros coups sur la tête pour commencer son dimanche. Les forfaits de Rafael Nadal et de Nick Kyrgios.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.