Passer au contenu principal

Grasshopper gagne, Young Boys cale

Les Zurichois confortent leur position de dauphin du championnat, après leur courte victoire contre Lucerne samedi.

Munas Dabbur (à g.) a été le buteur du jour, pour Grasshopper.
Munas Dabbur (à g.) a été le buteur du jour, pour Grasshopper.
Keystone

Grasshopper reste le premier poursuivant du FC Bâle. En ouverture de la 12e journée de Super League, les Sauterelles ont toutefois difficilement battu Lucerne, 1-0, au Letzigrund.

La décision est tombée rapidement dans cette partie qui a débuté très fort. A la 5e, Tarashaj tirait déjà sur la transversale. Quelques secondes plus tard, Dabbur trouvait la lucarne de Zibung sur une frappe puissante au premier poteau, malgré un angle assez fermé.

Les Zurichois continuaient sur leur lancée et le gardien lucernois sauvait à plusieurs reprises son équipe durant le quart d'heure initial. Ensuite, au fil des minutes, GC perdait progressivement pied et les visiteurs s'enhardissaient, au point de nettement dominer en deuxième mi-temps. Mais ils ne sont pas parvenus à concrétiser, se brisant sur Vasic ou faisant preuve de maladresse dans le geste final.

C'est la première défaite du FC Lucerne cette saison en déplacement. Grasshopper revient à quatre points du leader rhénan, qui jouera dimanche à Sion.

Adi Hütter perd ses premiers points

L'autre satisfaction de la journée pour GC est venue du coup d'arrêt de Young Boys, désormais distancé de deux points dans la lutte pour la 2e place après son match nul 1-1 à Vaduz. Les Bernois restaient pourtant sur cinq victoires, soit depuis l'intronisation de leur entraîneur Adi Hütter.

Las pour le coach autrichien, la pause internationale a enrayé la machine bernoise, qui a mis longtemps avant d'entrer dans la partie. Revenu avec un chanceux 1-1 à la mi-temps, dominée par les Liechstensteinois - buts de Sulejmani pour YB et Neumayr pour Vaduz -, Young Boys a certes pris l'ascendant après la pause. Mais les joueurs de la capitale n'ont jamais trouvé la solution, malgré plusieurs «balles de match» dans le dernier quart d'heure, gâchée par Gerndt, Sulejmani et autre Bertone.

(si)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.