Grâce à Lang, Bâle s’offre un beau succès de prestige

Champions League Le club rhénan a créé l’exploit avec un grand E en battant Manchester United, invaincu sur la scène continentale depuis plus d’un an.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un match peut en cacher un autre. Au sortir d’une première mi-temps pendant laquelle il ne se ménagea aucune possibilité de marquer, Bâle releva la tête – et comment – et les débats. Au bout du compte et de l’effort, les protégés de Raphaël Wicky se sont assuré un succès de prestige susceptible d’imprégner durablement les esprits. Dans un stade chauffé à blanc, c’est Lang qui a offert le gain du match et entretenu l’espoir d’une qualification en huitièmes de finale. Il était moins une (89e) lorsque le capitaine bâlois trouvait la faille en fermeture d’angle, suite à un centre de Petretta. Il précipitait les Mancuniens, suffisants après la pause, dans une défaite qu’ils n’avaient plus connue sur la scène européenne depuis plus d’une année.

Le mérite des Bâlois est d’autant plus grand qu’il leur était difficile de faire comme si, comme si le CSKA Moscou n’avait pas battu Benfica avant l’heure. Avant l’heure de fouler la pelouse du Parc Saint-Jacques. Le foot, d’accord, réserve parfois des bizarreries mais des incongruités comme celle-là pas souvent. Avant le coup d’envoi, les Bâlois savaient donc qu’une parité ne leur servait à rien.

Dans le temps initial, Bâle, qui tablait sur la vitesse d’exécution d’Oberlin, n’a pas réussi à mettre en danger Romero. Bien disposé dans sa tête et sur le terrain, Manchester United contrôlait, gérait, donnant même l’impression d’en garder sous la pédale. Roi des airs, Fellaini inquiéta deux fois Vaclik en une poignée de secondes (12e et 15e). In extremis, Akandji permit aux siens d’éviter le pire. Juste avant la pause, le danger se précisa. Un centre-tir de Martial effleura le poteau (43e). Dans la foulée, ou presque, un tir de Rojo, dévié par Suchy, termina sa trajectoire sur la latte.

Une belle frappe de Serey Die (50e) rappela fort opportunément que les jeux n’étaient pas faits. Elyounissi suivit son exemple, Bâle se regimba, mit au chaud coups francs et coups de coin. Oberlin et Steffen donnèrent des frissons aux Mancuniens. De la tête, Lang ajusta la transversale. Un avertissement sans frais.

Revoilà Zlatan!

L’apparition de Zlatan Ibrahimovic pimenta la fin de match. Éloigné des terrains depuis sept mois, le géant suédois a relayé Martial dans le dernier quart d’heure comme samedi contre Newcastle. Mais Bâle conserva la maîtrise de son sujet. Très entreprenant, Serey Die faillit offrir un succès de prestige aux siens (76e). Las, sur sa frappe, il se claqua et fut contraint de regagner prématurément les vestiaires. Ce coup du sort participa à la dramaturgie d’une rencontre qui fera date.

Lors de la dernière ronde, Bâle peut se permettre un faux pas à Lisbonne si Manchester prend le meilleur sur le CSKA Moscou. Bâle est si proche de l’Europe qu’il semble impossible d’imaginer le pire scénario.

Créé: 22.11.2017, 23h17

Les effectifs

Bâle - Manchester United 1-0 (0-0)
Parc Saint-Jacques, 38700 spectateurs (guichets fermés).
Arbitre: M. Orsato (It).
But: 89e Lang.
Bâle: Vaclik; Akanji, Suchy, Balanta; Lang, Serey Die (80e Fransson),
Zuffi, Petretta; Steffen, Oberlin, Elyounoussi.
Manchester United: Romero; Darmian, Smalling, Rojo, Blind; Fellaini, Herrera; Lingard (64e Rashford), Pogba (66e Matic), Martial (74e Ibrahimovic); Lukaku.
Notes: Bâle sans Xhaka (suspendu). Manchester United sans De Gea, Valencia, Mata, Mkhitaryan, Young (ménagés), Jones, Bailly et Carrick (blessés). 42e, tête de Fellaini sur le poteau. 45e, tir de Rojo sur la transversale. 67e, tête de Lang sur la transversale.
Avertissement: 83e Darmian.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.