La grosse colère de Guillermo Fayed

Ski alpinLe descendeur français s'est élancé sur le Lauberhorn juste après Aksel-Lund Svindal et Hannes Reichelt, en plein brouillard. Il parle d'injustice...

Guillermo Fayed à Kitzbuhel, Austria, en 2015. Image by © Artur Widak/NurPhoto/Corbis

Guillermo Fayed à Kitzbuhel, Austria, en 2015. Image by © Artur Widak/NurPhoto/Corbis

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Première ce samedi à Wengen pour Aksel-Lund Svindal qui a enfin triomphé au Lauberhorn. Et de quelle manière. Le champion norvégien, à qui il ne manque plus qu'un succès à Kitzbühel pour compléter sa collection de victoires, a livré une véritable démonstration sur un tracé amputé de quarante secondes de course en raison des conditions. Première également pour Guillermo Fayed cette saison: le Français n'avait jamais été classé au-delà du top ten. Le Chamoniard, qui s'est élancé en plein brouillard, a dû se contenter d'une 22e place, indigne de son rang. Ce qui a déclenché chez le sympathique skieur tricolore une très grosse colère dans l'aire d'arrivée.

Guillermo, votre duel au sommet avec Aksel-Lund Svindal n'a finalement pas eu lieu. Pouvez-vous nous expliquer ce qui s'est passé?

Durant une vingtaine de secondes, je ne voyais plus rien! Apparemment, le concurrent parti juste avant moi, Travis Ganong, était déjà dans le même cas et on a décidé de me faire partir quand même avant d'arrêter la course juste après moi. On ne cesse pas de parler de sécurité et je pense que toute personne normale n'irait pas à 110 km/h dans le brouillard. C’est un sport d’extérieur, qu’il y ait des passages nuageux, du soleil, de l’ombre, tout ce qu’ils veulent ok, mais bizarrement ils arrêtent la course juste après moi. C'est mon coup de gueule. Je trouve injuste, après on va voir s’ils prennent la décision de faire partir Jansrud dans le brouillard ou au soleil (il s'est élancé après une longue interruption pour finir 12e)...

Au départ, étiez-vous au courant des conditions, qu'il y avait du brouillard?

Non, on ne m’a pas dit au départ qu’on n’y voyait rien. Maintenant, j'ai fait une mauvaise course quand même car en haut la visibilité était bonne. Enfin bon, tant pis, je me suis fait avoir. Il y a des courses où les premiers numéros sont avantagés et les derniers un peu moins et vice-versa, ce n'est pas le problème. Je ne pense pas qu'il fallait annuler l'épreuve. Mais je le répète, pourquoi arrête-t-on la course à cause du brouillard alors qu'on laisse partir deux gars au carton juste avant? Parce qu'il s'appelle Jansrud, parce que c'est un grand nom? C'est injuste. On a tous deux bras, deux jambes, on est tous égaux. Il a beau avoir un beau palmarès, la santé c'est la priorité. En avez-vous parlé avec Travis Ganong (42e!) lui aussi trahi par les conditions? Oui et il est furieux comme moi. Ce n'est pas une question de Français ou pas, mais une injustice qu'il faut dénoncer. On interrompt l'épreuve au 21 et on va repartir quand on verra mieux, c'est la loi du ski, bravo la FIS! Oui, bravo la FIS!

Cela vous coûte cher au classement de la spécialité où Svindal s'est échappé...

C'est vrai mais je le répète, ma manche n'était pas bonne. Je ne gueule pas par rapport à ça mais à cause de l’insécurité et la justice sportive. C'est tout ce que j’ai à dire.

Créé: 16.01.2016, 18h47

Articles en relation

Quand Bruno Kernen revient à Wengen, son cœur bat plus fort

Ski alpin Pour un Helvète, le Lauberhorn est la course qu’il veut un jour épingler. Treize ans plus tard, le Bernois s’en souvient très bien… Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.