Hugh Quennec va se délester d’une casquette

Hockey sur glaceLe président des Aigles ne va pas se représenter, en juin, lors de la prochaine assemblée ordinaire de Ge/Servette Association.

Hugh Quennec va se retirer de la présidence du Mouvement juniors du club grenat.

Hugh Quennec va se retirer de la présidence du Mouvement juniors du club grenat. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il avait les cheveux aux quatre vents et les yeux tout délavés qui lui donnaient l’air de rêver, de faire de cette soirée une éternité d’humour. «Avec ma gueule de Quennec, pour le hockey je suis le cheikh…» C’est sur un air du «Métèque» de Georges Moustaki que Yann Lambiel s’est affectueusement moqué du président de Ge/Servette jeudi soir lors du repas de soutien des Aigles. Il a fait un triomphe!

Dans une soirée placée sous le signe de la franche rigolade, qui a ravi plus 800 convives, le Canado-Suisse y a mis aussi du sien lors de son discours d’introduction. «Quand je suis arrivé, il y avait tellement de monde que j’ai pensé que c’était le repas de soutien du LHC et du GSHC réunis.» On a perçu des sourires dans la salle…

Du temps et de l’énergie

Plus sérieusement, alors qu’il s’est «engagé à se désengager» la semaine prochaine du Lausanne HC d’une majorité de ses actions, Hugh Quennec va également se débarrasser d’une autre casquette. Le président du Ge/Servette HC va se délester de sa responsabilité auprès du mouvement juniors du club grenat. Celui qui est aussi à la tête de Genève Futur Hockey (au sein duquel sont regroupés les novices Elite, les juniors Elite, le hockey féminin et promotion du hockey loisir) va prévenir les membres lors d’un prochain courrier et l’annoncera officiellement à l’occasion de l’assemblée générale extraordinaire du GSHC Association le 25 février à Uni Mail.

Il sera notamment demandé aux membres de se prononcer sur un projet pédagogique et sportif dont l’objectif est, en filigrane, d’unir la famille de Ge/Servette. «Je vais finir mon mandat jusqu’à l’assemblée ordinaire du mois de juin et, ensuite, je ne me représenterai pas. L’association a pris de l’ampleur et avec mes casquettes dans Ge/Servette Hockey Club et Genève Futur, je dois laisser la place à des gens qui ont le temps et l’énergie pour faire ce travail au mieux comme il se doit.»

C’est à la suite d’une longue discussion avec Chris McSorley et son adjoint Louis Matte, le directeur général Christophe Stucki, mais aussi Patrick Emond (entraîneur des juniors Elite), François Bernheim (coach des novices Elite), Igor Fedulov (coach des juniors Top), Alain Reymond, Joël Aeschlimann ainsi que six parents que Hugh Quennec en est venu à remettre son tablier.

Anciens joueurs motivés

«S’il y a des parents malintentionnés dans le club, il y en a d’autres très motivés prêts à s’investir, comme des anciens joueurs tels qu’Aeschlimann et Reymond», se réjouit le propriétaire du club grenat. L’un de ses deux derniers pourrait d’ailleurs endosser ce rôle de président auquel il renoncera. «Personne dans le futur comité ne cherche à se mettre en avant, renchérit Quennec. Mais un nom devrait sortir tout naturellement dans les prochaines semaines parmi des gens sans ego dans le comité qui soutiennent ce projet d’unification.»

Attaqué de toutes parts par un comité dit de salut public lors des semaines précédentes, dont notamment Christian Antonietti (le père d’Eliot et de Benjamin) qui lui reproche de faire de l’obstruction «et de changer d’opinion comme une girouette», Hugh Quennec a sollicité un avocat pour prouver que ses détracteurs font vraiment fausse route.

Quoi qu’il arrive lors de l’élection du 25 février, il apparaît que le nouveau comité aura pour mission de professionnaliser un Mouvement juniors qui restera indépendant de Genève Futur. Un modèle à «deux têtes» qui est notamment en place, avec un certain succès, du côté du CP Berne, club le plus puissant du pays.

Créé: 12.02.2016, 21h44

Articles en relation

Quennec: «Quand je vais à Malley, je porte une écharpe grenat»

Hockey sur glace Le président de Ge/Servette et propriétaire du LHC s’est exprimé dans nos bureaux avant le derby lémanique. Plus...

Marc Furrer: «Il y a toujours beaucoup d’émotions dans ce derby!»

Hockey sur glace Le président de la Fédération suisse de hockey a su convaincre Hugh Quennec de se désengager du club vaudois au 17 février. Plus...

Et si Quennec ne vendait pas toutes ses actions?

Hockey sur glace Le nouveau règlement de la Ligue pourrait permettre au Canadien de conserver moins de 25% du capital-actions du LHC. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.