Ilka Stuhec et Sofia Goggia volent la vedette à Lara Gut!

Ski alpin La Tessinoise avait l’occasion de frapper déjà un grand coup dans le combiné alpin, c’est raté. Ce samedi c’est la descente!

Lara Gut est dépitée. La malicieuse Ilka Stuhec et la facétieuse Sofia Goggia jouent les trouble-fêtes en se mêlant à la lutte pour le classement général.

Lara Gut est dépitée. La malicieuse Ilka Stuhec et la facétieuse Sofia Goggia jouent les trouble-fêtes en se mêlant à la lutte pour le classement général. Image: AP, EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On l’attendait au contour, tout devant, pour un premier tournant de la saison, mais à Val d’Isère elle a raté son premier virage en descente, avant de manquer une porte en slalom. Lara Gut, qui avait pourtant une belle occasion de frapper un grand coup, est restée bloquée à 105 points d’une Mikaela Shiffrin qui n’a pas disputé ce combiné alpin. Absente cette semaine dans la station de Savoie, elle demeure toujours en tête de la Coupe du monde, alors qu’elle attend tranquillement et sereinement ses rivales du côté de Courchevel pour le géant de mardi.

La Tessinoise, dans un mauvais jour, a même perdu, contre toute attente, sa deuxième place au général. «Mais cela fait partie du jeu, s’est exprimée, les dents serrées, celle qui s’était imposée dans cette épreuve la saison dernière. Quand on gagne il faut se souvenir que ce n’est qu’une course et quand on perd aussi. Demain ce sera une autre épreuve et après-demain une autre, relativise-t-elle. Je ne vais pas oublier de skier parce que je suis sortie en slalom. A ce que je sache, rien n’est perdu pour samedi en descente, ni dimanche en super-G.»

Connaissant la championne de Comano, qui a de l’orgueil, elle saura retenir les leçons de cet échec même si elle n’a pas de quoi s’affoler, évidemment. Comme celui d’avoir choisi le dossard No 1 le matin; c’était une erreur, la piste s’étant accélérée, elle a été reléguée au 7e rang à plus d’une seconde de l’Américaine Laurenne Ross. «Nous avons des choses à régler à l’interne», a-t-elle confié avant de quitter l’aire d’arrivée, la mine défaite, courroucée comme rarement.

Le public va vite l’adorer!

C’est Sofia Goggia, troisième de ce combiné alpin, qui est désormais deuxième au général, en embuscade derrière Mikaela Shiffrin. «Personne ne l’attend, mais elle sera là pour se mêler à la bagarre», avait prédit l’Américaine la veille. Bien vu! La Bergamasque de 24 ans, qui avait signé son premier podium sur le cirque blanc à Killington à la fin de novembre, en compte dorénavant cinq dans quatre disciplines différentes. «J’en veux toujours plus et surtout aller le plus vite que je peux en plaçant la barre le plus haut possible, s’emballe l’Italienne. Remporter le général? C’est un rêve d’enfant, mais la fin de saison est encore bien loin et il est encore trop tôt pour y penser.» Il n’empêche que la Transalpine, opérée à quatre reprises des genoux, n’est aujourd’hui plus très loin d’un premier succès, pourquoi pas ce samedi, dans la discipline des reines. Très extravertie, la Lombarde a fait son show au moment du tirage au sort public vendredi soir, en trempant ses jambes dans un jacuzzi. Le ski féminin avait besoin de ce grain de folie, le public va vite l’adorer!

En début de semaine, il était question de duel entre la Suissesse et la skieuse du Colorado, mais il y a dorénavant d’autres candidates aux dents longues qui poussent au portillon. Elles sont même quatre désormais à prétendre au gros globe de cristal. «C’est vous les journalistes qui avez parlé d’un duel entre moi et Mikaela, soupire Lara Gut, je savais que ce ne serait pas le cas.»

Il faut en effet ajouter désormais Ilka Stuhec dans la liste des papables. Déjà victorieuse des deux descentes de Lake Louise, la Slovène de 26 ans s’est adjugée, contre toute attente, ce combiné alpin, comme par enchantement. Comme dans un rêve. Elle est si bien sur son petit nuage qu’elle n’est pas près de redescendre sur terre.

Cinq blessures aux genoux

Elle aussi est passée sur le billard, cinq fois entre 2008 et 2011 alors qu’une prometteuse carrière lui tendait les bras. C’était après ses titres mondiaux juniors, en slalom et en descente devant Lara Gut, Viktoria Rebensburg et Anna Fenninger, excusez du peu. «Mais je ne changerai rien aujourd’hui à mon destin car avec toutes ces blessures, j’ai beaucoup appris sur moi, je pense qu’il était important que je passe par là.»

A 26 ans, la skieuse de Maribor, qui n’est plus dans l’ombre de Tina Maze, renaît à l’ambition. «J’ai aussi changé de ski à l’intersaison et cela fonctionne bien. Maintenant, sourit-elle, je vais tenter de conserver mon dossard rouge de descente, il me va si bien.»

C’est elle, la Slovène, qu’on va attendre au contour ce samedi matin, comme Sofia Goggia, prête à faire un bœuf. Mais qu’on se le dise: Lara Gut, qui veut absolument un deuxième veau, ne va pas rater deux fois son virage. Surtout ici à Val d’Isère…


Michelle Gisin: enfin!

Désolée, je pue…» Michelle Gisin, qui a été baptisée de champagne par Ilka Stuhec et Sofia Goggia, éclate de rire. Un premier podium en Coupe du monde, ça s’arrose. Dans le clan suisse, on attendait forcément un succès de Lara Gut, voire un exploit de Wendy Holdener (4e) ou de Denise Feierabend (7e), mais c’est finalement l’Obwaldienne de 23 ans qui s’est mise en vitrine. «A Killington, j’étais pourtant au fond du bac, je ne comprenais pas ce qui n’allait pas. Et puis trois semaines plus tard, il y a de nouveau des larmes sur mon visage, mais de bonheur cette fois», sourit la Suissesse.

Il ne lui a manqué que douze petits centièmes pour qu’elle s’offre sa première victoire devant sa sœur et ses parents. «J’ai appelé Dom’mercredi après mon premier entraînement et elle m’a donné confiance, raconte cette passionnée de yoga, de lecture et de windsurf. Vous savez, j’aime bien aussi voler avec elle, renchérit Michelle. C’est cool d’avoir une bonne personne comme elle, si intelligente, à côté de moi qui peut me soutenir. Elle m’a montré le chemin, comment y arriver, en travaillant beaucoup.»

La championne olympique de descente, présente dans l’aire d’arrivée, a aussi versé une petite larme: «Je suis très fière pour elle, c’est tellement mérité. Qu’est-ce qu’elle était belle à voir en slalom et quelle belle descente! s’exclame Dominique. Pour moi c’est un miracle qu’elle skie pareillement en vitesse car que ce soit Marc ou moi, avec nos nombreuses chutes, on n’a pas vraiment été des exemples pour elle.» La cadette ne lui en veut pas, bien au contraire. «Je n’aimerais pas être blessée comme elle mais à voir son succès, elle devait peut-être passer par là.»

Michelle, qui a souffert d’une hanche durant ces deux dernières années, a su persévérer. C’est un coach en 2013 qui lui a dit qu’elle aurait ses chances en combiné. «Maintenant, je vais me concentrer sur la descente de ce samedi et le super-G de dimanche avant de songer au géant de mardi. Mon but est de devenir encore plus polyvalente. Comme je viens d’une famille de descendeurs, j’ai aussi la vitesse dans le sang; qui sait, peut-être qu’un jour je viserai le général.» Elle le sent… C.MA.

Créé: 16.12.2016, 21h08

Le programme

DAMES

A Val d’Isère

Samedi: descente (10 h 30)

Dimanche: super-G (10 h 30)

A Courchevel

Mardi 20 décembre: géant (10 h 30/13 h 30)

MESSIEURS

A Val Gardena

Samedi: descente (12 h 15)

A Alta Badia

Dimanche: géant (9 h 30/12 h 30)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.