Passer au contenu principal

Invaincues, les Nyonnaises peuvent prétendre au titre

Samedi à Vidy, le TC Nyon affrontera Chiasso en demi-finale des interclubs de LNA. Conny Perrin met en avant la sérénité du groupe vaudois.

Alignée aux côtés d'Ylena In-Albon, Conny Perrin a brillé en double avec trois victoires.
Alignée aux côtés d'Ylena In-Albon, Conny Perrin a brillé en double avec trois victoires.
Keystone

En allant s’imposer mardi à Cologny pour leur dernière rencontre de la phase de poules, les Nyonnaises se sont assurées la tête du classement des interclubs de LNA. Les Vaudoises, invaincues en quatre rencontres, débarqueront à Vidy avec une confiance renforcée avant les finales. «Passer les qualifications sans avoir perdu est un atout indéniable, reconnaît Conny Perrin, No 2 du club de Bois-Bougy. Au-delà de ça, c’est surtout positif de voir que toutes les joueuses sont montées en puissance au fil des matches. Samedi, tout recommence pourtant à zéro. Il ne faudra pas se reposer sur les résultats obtenus jusqu’ici.»

Avantage psychologique

Dans le dernier carré, les Nyonnaises retrouveront Chiasso. Un adversaire balayé dimanche dernier à domicile (6-0) et qui s’est qualifié pour les finales in extremis. «C’est sûr que nous aurons un avantage psychologique, reconnaît Conny Perrin. Il faudra construire sur cette dynamique. Attention tout de même, car les Tessinoises n’auront rien à perdre contre nous.»

Si Nyon parvient à passer l’écueil des demi-finales, tout sera alors possible. La mission restera complexe, que ce soit face à Grasshopper, sacré quatre fois lors des six dernières éditions, ou Cologny, champion de Suisse en titre.

La Neuchâteloise disputera sa deuxième phase finale avec le TCN, club qu’elle a rejoint en 2016. «J’ai l’impression d’être à Nyon depuis des années. C’est toujours bon signe d’avoir ce sentiment. Je me suis attachée aux gens et au staff. Cet état d’esprit familial me convient parfaitement.»

Nyon a misé sur la continuité. La saison dernière, l’équipe de La Côte avait connu l’élimination en demi-finale. L’arrivée de la Britannique Tara Moore (25 ans, WTA 277) a permis de renforcer le groupe sans briser sa solidarité. «L’état d’esprit entre nous est excellent, explique Conny Perrin. Sur le circuit, on est souvent seule. C’est génial de pouvoir passer trois semaines dans une équipe aussi soudée.»

Choix tactique payant

En double, Moore et Perrin ont déjà prouvé de belles choses, atteignant ensemble la finale du tournoi WTA de Rio de Janeiro, début 2016. Pourtant, la capitaine Prisca Birchler n’a pas hésité à les dissocier après leur défaite initiale face à Genève. Alignée depuis en double avec la Valaisanne Ylena In-Albon (18 ans), Conny Perrin a connu trois victoires en autant de matches. «C’était un très bon choix tactique, analyse-t-elle avec un peu de recul. On a décidé de changer tout de suite. Il fallait oser. Cela n’aurait pas été possible sans l’excellente communication qui prévaut dans l’équipe.»

La No 195 au classement WTA pose un regard bienveillant sur sa cadette. «A 18 ans, Ylena est au tout début d’une belle carrière. Bien sûr, elle doit encore emmagasiner de l’expérience. Elle est encore loin de son potentiel maximal. Jouer avec des filles plus âgées peut lui permettre de franchir un palier. Si elle me demande conseil, je réponds toujours avec plaisir, mais je fais attention à ne pas interférer dans sa carrière. Elle doit aussi suivre son chemin.»

Une fois la (belle) parenthèse des interclubs refermée, Conny Perrin se tournera vers l’US Open. «J’ai pu jouer les qualifications des trois tournois de Grand Chelem jusqu’à maintenant. C’est l’une des meilleures saisons de ma carrière. Il faut que je travaille fort durant cette période faste. C’est comme ça que je pourrai provoquer des déclics. L’ambiance d’équipe des interclubs me donne énormément d’énergie pour la suite.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.