Passer au contenu principal

«J’en ai bouffé de la vidéo», s’amuse Laurent Gasser

L'entraîneur vaudois vient de passer l’exigeante licence UEFA Pro. Il témoigne

Prof de sport au Gymnase de la Cité, Laurent Gasser reste un passionné de football.
Prof de sport au Gymnase de la Cité, Laurent Gasser reste un passionné de football.
Laurent de Senarclens

En Suisse, depuis le début de l’année, sept des dix clubs de Super League ont changé d’entraîneur: Lucerne (Seoane), Zurich (Magnin), Saint-Gall (Kuzmanovic en intérim, avant Zeidler), Sion (Jacobacci), Lugano (Abascal), Grasshopper (Fink) et Lausanne (Borenovic en intérim, avant Contini). Un brassage comme un appel d’air, notamment pour les techniciens fraîchement diplômés. Il faut être en effet au bénéfice de la licence UEFA Pro pour entraîner en Swiss Football League (SFL). Un document qui s’obtient sur une période de dix-huit mois et nécessite un gros investissement. En temps (45 jours au total, auxquels s’ajoutent 20 jours pour Swiss Olympic), en argent aussi (7500 francs). Laurent Gasser (45 ans) fait partie des 13 postulants suisses de la volée qui vient de passer l’examen final.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.