Passer au contenu principal

L’aventure de Schürmann se finit en queue de poisson

Coachée par l’ancien Lausannois, l’équipe d’Algérie ne disputera pas les quarts de finale

Pierre-André Schürmann aurait bien prolongé un peu l’épisode olympique
Pierre-André Schürmann aurait bien prolongé un peu l’épisode olympique
Getty

Même s’il ne l’avoue pas, Pierre-André Schürmann rêvait certainement d’une autre issue en débarquant à Rio, il y a deux semaines. Après être parvenu, en décembre dernier, à qualifier l’Algérie pour le tournoi olympique – ce que les jeunes Fennecs n’avaient auparavant réussi qu’à une seule et unique reprise –, l’ancien joueur et coach du LS nourrissait le secret espoir de rentrer à Alger en héros. C’est-à-dire en ayant fait au moins aussi bien qu’en 1980, à Moscou, où l’Algérie n’était tombée qu’au stade des quarts de finale, contre la Yougoslavie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.