Les rameurs romands veulent faire mieux

Aviron/JO 2016Lucas Tramèr est qualifié mais il veut faire mieux. Barnabé Delarze, en repêchage, aussi.

Lucas Tramèr, Simon Schuerch, Simon Niepmann et Mario Gyr engagés samedi dans l'équipe du quatre poids léger.

Lucas Tramèr, Simon Schuerch, Simon Niepmann et Mario Gyr engagés samedi dans l'équipe du quatre poids léger. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Genevois et ses copains du quatre poids léger, battus par les Italiens et les Chinois, sont conscients qu'il va falloir monter le niveau en demi-finale. Le Vaudois du quatre de couple est désormais sous pression...

Les JO, c'est aussi parti hier matin pour les rameurs romands. Si le Genevois Lucas Tramèr et son équipage (Simon Niepmann, Simon Schurch et Mario Gyr) devront élever leur niveau mardi en demi-finale, le bateau de quatre de couple formé de Roman Röösli, Nico Stahlberg ainsi que des deux Vaudois Augustin Maillefer et Barnabé Delarze devront passer, eux, par les repêchages pour y parvenir.

La première embarcation, engagée dans l'épreuve du quatre poids léger, a assuré l'essentiel avec une troisième place, juste derrière l'Italie et la Chine. Mais ils espéraient un meilleur temps. «On n'a pas été surpris par les vagues, mais par nos concurrents», plaisantait Tramèr à l'arrivée, un peu contrarié toutefois par ce résultat. De son côté, son coéquipier Simon Niepmann, parlait de «conditions difficiles». Et d'une réaction ce mardi en demi-finale.

Egalement troisième, l'autre bateau suisse, battu par l'Australie et la Pologne, a échoué de peu pour la qualification en demi-finale, pour trois petits dixièmes, autrement dit rien du tout. D'où une certaine frustration dans les paroles du Lausannois Barnabé Delarze à l'heure de passer au parloir.

«Frustré oui, surtout qu'on est fan de ce genre de vagues, peste le Vaudois. Les courses vont plus lentement et il y a, du coup, de plus gros écarts.» Du coup, ils vont devoir remettre le métier sur l'ouvrage ce lundi. «Et on aura plus le choix, poursuit le grand blond. Les deux premiers seront qualifiés et les autres derniers seront relégués en finale B. Ce n'est pas notre but. On n'est pas venu à Rio pour faire de la figuration.»

Ils savent ce qu'il leur reste à faire...

Créé: 06.08.2016, 22h31

Galerie photo

En images, les performances des athlètes suisses aux JO de Rio

En images, les performances des athlètes suisses aux JO de Rio Avec trois médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze, l'objectif minimal a été dépassé. (5 août - 21 août 2016).

Articles en relation

Le quatre sans barreur suisse champion d'Europe

Aviron L'embarcation a devancé le Royaume-Uni et l'Allemagne, aux championnats européens. Plus...

Tramèr et les rameurs dans un appartement à 50'000 francs

Rio de Janeiro Les onze engagés de la Fédération suisse d'aviron présents au Brésil vivent à Copacabana, proche de leur lieu de compétition. Plus...

Lucas Tramèr, un rameur en or

Mondiaux d'aviron A Aiguebelette, le Genevois du quatre poids léger a écrasé la concurrence. Un coup superbe qu'il veut refaire dans un an aux Jeux de Rio Plus...

«On joue dans un élément naturel qu'on ne maîtrise pas»

Voile Emmenés par le barreur Loïc Forestier, les Vaudois de Veltigroup mettent le cap sur le Bol d'Or. Embarquement à bord du catamaran pour un exercice hors normes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.