Passer au contenu principal

Avec Lara Gut, Visilab veut réitérer le coup Wawrinka

Le leader suisse des lunettes a signé avec des ambassadeurs juste avant que leur cote internationale n’explose. Une bonne affaire.

La skieuse tessinnoise Lara Gut est depuis la fin de l’année 2015 une ambassadrice de Visilab. Le patron du groupe, Daniel Mori, estime avoir eu «du flair» dans le choix de ses célébrités.
La skieuse tessinnoise Lara Gut est depuis la fin de l’année 2015 une ambassadrice de Visilab. Le patron du groupe, Daniel Mori, estime avoir eu «du flair» dans le choix de ses célébrités.
AP

Contrairement à un marché de l’optique qui a perdu près de 1% en Suisse l’an passé, Visilab a présenté hier dans la capitale fédérale des ventes en hausse de 2,7%, à 225 millions de francs. Ce qui lui assure, avec 27% du marché, la place de numéro un dans le pays.

«Le rôle qu’y jouent nos ambassadeurs est difficile à mesurer avec exactitude», a précisé en conférence de bilan annuel le président du groupe genevois, Daniel Mori. Mais il est «certain que l’investissement est rentable» d’avoir pour représentants l’ancien champion olympique de descente Bernhard Russi, le mannequin et femme d’affaires Xenia Tchoumitcheva ou le joueur de tennis Stan Wawrinka. Et, depuis la fin de l’année 2015, la possible championne du monde Laura Gut, selon ce que décideront peut-être déjà les dieux du ski ce week-end à Lenzerheide.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.