Passer au contenu principal

Lausanne brille dans le jeu mais inquiète en dehors

Vainqueur samedi et demi-finaliste en Coupe de Suisse, le néo-promu séduit. Pourtant, le club est au bord de la faillite.

Performant sur les parquets, le BCC Lausanne se débat avec des difficultés financières.
Performant sur les parquets, le BCC Lausanne se débat avec des difficultés financières.

«Nous sommes en état d’urgence et le risque de faillite existe réellement.» La phrase est lâchée par Randoald Dessarzin dans les travées de la Vallée de la Jeunesse, après la victoire des siens contre Swiss Central (voir encadré). Le ton de l’entraîneur jurassien est étonnamment calme, comme en contradiction avec les propos. Il faut dire que les difficultés financières du club sont connues depuis la promotion lausannoise en LNA mais la situation devient désormais critique. Concrètement, il manque entre 120'000 et 200'000 francs pour que le budget de la saison en cours soit bouclé. «Les deux prochains mois vont être décisifs, détaille Dessarzin. Tout peut basculer, dans un sens comme dans l’autre, mais s’il n’y a pas d’évolution à fin janvier, cela sera très compliqué. Nous avons fait le travail sportivement parlant. Les personnes proches du tissu économiques doivent désormais parvenir à le mobiliser.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.