Lausanne et le CIO célèbrent un siècle d’étroite collaboration

Pierre de Coubertin en 1906, neuf ans avant le déménagement du Comité olympique de Paris à Lausanne.

Pierre de Coubertin en 1906, neuf ans avant le déménagement du Comité olympique de Paris à Lausanne. Image: ASL Docphoto

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La guerre 14-18 a contraint le Baron Pierre de Coubertin de prendre une décision importante. En 1915, le Comité international olympique quitte Paris et déménage en Suisse, pays politiquement plus stable. A Lausanne, le siège du CIO prend d’abord ses quartiers au Casino de Montbenon jusqu’en 1922. Puis déménage à la villa Mon-Repos qu’il quitte en 1968 pour le château de Vidy, où il se trouve actuellement.

Depuis, les relations entre la ville et le CIO font des merveilles. Pour la région, la présence du CIO engendre 200 millions de francs de retombées directes et assure 1400 emplois.

Pour fêter ce bail d’un siècle, une multitude de manifestations se tiendront durant l’année. A commencer par le 10 avril, date de la journée officielle. Ce sera notamment l’occasion d’inaugurer l’exposition «Galerie» au Musée olympique. Une façon de retracer les moments forts de la belle histoire entre Lausanne et le CIO.

Du 10 avril au 15 septembre, des expositions photographiques verront le jour sur six sites emblématiques (Casino de Montbenon, Mon-Repos, siège du CIO à Vidy, Maison du sport international, gare CFF et Musée olympique).

Au programme des célébrations figurent deux journées portes ouvertes au siège du CIO (27-28 juin). Durant ce week-end l’entrée au Musée olympique sera gratuite. Un programme de fête pour une organisation qui a décidé de regrouper d’ici à 2018 ses 600 employés sous un même toit à Vidy. La nouvelle structure d’une surface de 18 000 m2 coûtera quelque 160 millions de francs.

Créé: 24.12.2014, 11h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.