Passer au contenu principal

Lausanne n’avait qu’une vitesse et très peu d’inspiration

Le LHC a été malmené durant 54 minutes par Rapperswil avant d’égaliser grâce à Christoph Bertschy. Les Lions se sont imposés 2-1 après les tirs au but.

Après 40 minutes de jeu (ou plutôt de manque de jeu), le LHC a rejoint les vestiaires sous les sifflets. La raison? Ce but en contre-attaque marqué par des Lakers qui évoluaient pourtant en infériorité numérique (37e, 0-1). Quel gâchis!

Cela faisait déjà un bon bout de temps que ce coup de massue saint-gallois prenait gentiment forme, et la réussite de Corsin Casutt n’a pas étonné grand-monde à cet instant de la soirée. Si ce n’est la troupe de Ville Peltonen, qui à force d’attaquer sans grande conviction a fini par perdre le fil et surtout les pédales, à l’image de Dustin Jeffrey, coupable d’une affreuse perte de puck en zone offensive avant l’ouverture du score.

Le Canadien, en perte de vitesse et visiblement de confiance, n’est plus que l’ombre du joueur dominant et impliqué qu’il fut il n’y a pourtant pas si longtemps. Hier en tout cas, toute la fraction étrangère du LHC – certes réduite à trois membres en l’absence de Cory Emmerton, dont la saison est terminée - a souffert de la comparaison avec celle des Lakers: le Tchèque Roman Cervenka a donné le ton et ouvert quantité d’espaces en zone offensive. Le centre US Rowe a joué un précieux rôle de stabilisateur. Quant au Canadien Kevin Clark et à l’Américain Danny Kristo, ils ont mis de la vitesse et rendu le jeu saint-gallois imprévisible. En face? Benjamin Antonietti, qui n’avait plus joué depuis deux mois, a été l’un des Lions les plus remuants...

Bertschy sauve les apparences

Face à la lanterne rouge, le LHC n’est pas passé bien loin de la correctionnelle. Le coach Ville Peltonen a réagi et pris l’initiative de brasser ses triplettes offensives en troisième période. Christoph Bertschy, de son côté, a eu la brillante idée d’inventer un but génial, depuis un angle impossible, histoire de sauver les apparences (54e, 1-1) et d’assurer un premier point dans le temps réglementaire. Yannick Herren, Christoph Bertschy, encore lui, et Tyler Moy se sont chargés du reste durant l'épreuve des tirs au but.

Jeudi, les Lions se déplaceront à Genève. Ils recevront ensuite les Zurich Lions le lendemain. Inutile de préciser qu’ils devront considérablement hausser leur niveau de jeu. Sans quoi…

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.