Passer au contenu principal

Les Lausannois n’ont pas encore trouvé leur bon équilibre

Le LHC s’est incliné 4-3 à Lugano au terme d’une victoire qui lui prouve une chose: virevolter ne suffit pas.

Petteri Lindbohm, le gardien Luca Boltshauser et Dario Trutmann font bloc devant le Luganais Dario Bürgler.
Petteri Lindbohm, le gardien Luca Boltshauser et Dario Trutmann font bloc devant le Luganais Dario Bürgler.
Keystone

Commençons par la bonne nouvelle. La magnifique impression laissée mardi soir contre Ge/Servette n’était pas un leurre. Oui, cette équipe lausannoise peut proposer du jeu. Beaucoup de jeu, même. D’ailleurs peut-être un peu trop. On y reviendra.

Ce vendredi encore et comme depuis le début de la saison, le LHC a beaucoup tournoyé dans la zone adverse et s’est créé de très nombreuses occasions de marquer. La ligne Bertschy-Mitchell-Vermin est décidément une arme magnifique pour Ville Peltonen. Face à un Lugano également porté vers l’offensive, les deux formations ont livré une prestation particulièrement enlevée. Seule la justesse au moment du dernier geste a fait défaut pour que les visiteurs repartent avec le sourire. En ce sens, la dernière minute a parfaitement résumé ce manque de tranchant. Dangereux à six reprises, les Lions ne sont pas parvenus à égaliser.

Trop de tirs concédés

Problème? À trop vouloir marquer un but de plus que son adversaire, le Lausanne HC en oublie trop souvent l’autre côté de la patinoire, comme en témoigne une deuxième période particulièrement compliquée. Lors du tiers-temps intermédiaire, les hommes de Ville Peltonen ont concédé seize tirs. C’est beaucoup trop et ce n’est pas un hasard si c’est lors de ce temps faible que les Luganais ont réalisé un break que les Vaudois n’ont jamais réussi à combler malgré une fin de match courageuse.

Malgré le revers, les Vaudois sont rentrés de cette transhumance avec de nombreuses certitudes. Face à l’une des meilleures équipes du pays, leur attaque est toujours capable de faire la différence à n’importe quel moment. Surtout depuis que Yannick Herren, fantastique depuis le début de saison, marque but sur but. À Ville Peltonen de trouver le moyen de freiner certains allants offensifs parfois trop peu maîtrisés. Cela tombe bien, le Lausanne HC accueillera Zoug dimanche (15 h 45), l’une des armadas offensives les plus redoutables de la ligue. À cette occasion, le technicien finlandais devrait confier le filet à Sandro Zurkirchen après lui avoir offert une soirée de repos au Tessin. À voir son substitut, Luca Boltshauser, se démener devant son filet face aux nombreux assauts adverses, nul doute que «Zuri» était mieux sur le banc.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.