Léa Sprunger encore une fois sur le toit de l’Europe

AthlétismeSamedi soir, la Vaudoise a décroché son deuxième titre continental, sur le 400 m cette fois-ci.

Léa Sprunger a dû attendre quelques interminables secondes après l’arrivée du 400 m samedi soir avant de pouvoir exploser de joie.

Léa Sprunger a dû attendre quelques interminables secondes après l’arrivée du 400 m samedi soir avant de pouvoir exploser de joie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fidèle à son habitude, Léa Sprunger est partie vite. Déjà en séries et en demi-finales, elle s’est rabattue en tête à mi-course, «pour ne voir ni ne sentir personne». Pareil en finale, jusqu’à quelques mètres de la ligne où, soudain, «comme surgie de nulle part», la Belge Cynthia Bolingo Mbongo a fusé à côté d’elle pour se lancer sur la ligne. Coup de reins de la Suissesse, qui touche le bras de son adversaire, qui plonge et chute à l’arrivée. Frémissements dans la salle.

Victoire belge ou suisse?

Dans les gradins, ça discute: la majorité pense que la grande favorite suisse s’est fait souffler la victoire. Chez les parents de la principale intéressée, on n’est pas d’accord: Doris, la maman, jubile, jusqu’à ce qu’elle voie Andreas, son mari, le père de Léa, la tête dans ses mains… Quelques rangées plus haut, les copines d’entraînement de Sprunger, Sarah Atcho et Ajla Del Ponte, qui ont hurlé durant toute la course, sont bouche bée. Sur la piste, les deux athlètes sont au sol, dans l’expectative. «Je n’avais alors vraiment aucune idée si c’était moi qui étais devant ou pas.» Quelques secondes plus tard, soulagement et déception, cris de joie et de peine, selon le côté. Les panneaux indiquent le nom de la nouvelle championne d’Europe indoor du 400 m: Léa Sprunger! Pour un centième.

Meilleure perf’ mondiale

Progressivement, on se rend compte du chrono, excellentissime. En 51’’ 61, la Vaudoise s’offre la meilleure performance mondiale de l’année, trois dixièmes sous l’ancienne meilleure marque planétaire. Fait anecdotique pour elle, qui n’avait même pas vu son temps et a dû le demander aux premiers journalistes rencontrés. «La seule chose qui compte, dans une finale, c’est la place. Mais je savais qu’il allait falloir courir vite pour gagner!»

Fête reportée

Après le contrôle antidopage et la cérémonie protocolaire, la désormais double championne d’Europe est arrivée tard à l’hôtel des athlètes. «Pas le temps de festoyer: il y a la finale du 4x400 m demain.» Le programme du dimanche est en effet chargé: rendez-vous avec les fans de l’équipe suisse à midi, puis quatrième 400 m au plus haut niveau en trois jours.

Dimanche matin, la Vaudoise ne s’en cachait pas: «J’ai très bien dormi. J’avais un grand sourire en me réveillant, jusqu’au sortir du lit. J’avais quand même les jambes joliment lourdes. Mais ça va le faire: courir pour l’équipe, c’est toujours quelque chose de spécial.»

Créé: 03.03.2019, 22h36

Pas d’exploit pour le relais de 4x400 m

Soudain tombée malade, la Lausannoise Sarah Atcho a dû être remplacée au pied levé dans les blocs par Cornelia Halbheer. À la fin du premier relais, les Suissesses comptaient près de 20 mètres de retard. Deuxième relayeuse, la toute fraîche championne d’Europe et meilleure performeuse mondiale 2019 Léa Sprunger a fait de nouveau très forte impression. Elle a comblé le trou et placé la Suisse en 5e position. Mais la Jurassienne Fanette Humair et la Thurgovienne Yasmin Giger n’ont pu faire mieux que lutter sans succès contre la dernière place. La Suisse a finalement terminé 6e en 3’33’’72, à deux secondes de la médaille et quatre de la victoire. Une expérience qui montre la densité à haut niveau du 400 m continental, mais aussi celui de la Vaudoise Léa Sprunger.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.