LHC: Asphyxié par le rouleau compresseur zougois

Hockey sur glaceZoug a une nouvelle fois démontré sa supériorité, mardi à Malley 2.0. Lausanne n’a plus le droit à l’erreur.

Bertschy, Vermin et Zangger (de g. à dr.) n'ont pas trouvé la solution, mardi soir.

Bertschy, Vermin et Zangger (de g. à dr.) n'ont pas trouvé la solution, mardi soir. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’attitude du banc lausannois est souvent un bon indicateur de l’état d’esprit dans lequel se trouve le LHC. Mardi soir à Malley 2.0, il est sans arrêt resté debout, à véhiculer un message positif. À l’image d’une équipe qui y était, sur la glace. Contrairement à samedi. Intensité, unité, hargne; les Lions n’ont rien lâché. Le problème? Ils se sont heurtés à un Zoug impressionnant, tellement solide et muni d’une phénoménale capacité à asphyxier son adversaire.

Toujours privé de son maître à jouer Dustin Jeffrey, Lausanne est apparu comme sans arme pour inverser la tendance. Pour se débarrasser plus régulièrement de la pression du rouleau compresseur de Suisse centrale. Il faut dire que les hommes de Ville Peltonen n’ont pas été aidés par leur indiscipline. Principalement durant un tiers médian (4x2’) qui a davantage fait mal physiquement que sur le plan comptable (27e Roe 0-1 et 30 tirs cadrés à 10 pour Zoug à la 40e).

Ils ne sont pas non plus parvenus à profiter de leurs avantages numériques. Comme un symbole, le LHC a du reste capitulé une deuxième fois juste derrière son troisième power play du match (44e Martschini 0-2). Logique, néanmoins, au regard de la physionomie de la soirée et de la supériorité de l’opposition. Malgré la tentative de Ville Peltonen de brasser ses trios offensifs et de couper son banc dès la période médiane pour gagner en percussion, Lausanne est demeuré muet (impuissant) pour la deuxième fois d’affilée.

L’ascendant est nettement en faveur des Zougois, dans cette demi-finale. D’un point de vue comptable (3-1 dans la série), physique comme psychologique. Difficile, d’ailleurs, de les imaginer perdre trois actes de suite. Une chose est sûre: si le LHC veut que sa saison se prolonge au-delà de la soirée de jeudi, il devra se sublimer. Et, cela, sans garantie que cela suffise.

Créé: 03.04.2019, 00h28

Articles en relation

In-Albon: «Je ne veux pas finir comme ça»

Hockey sur glace L’attaquant du Lausanne HC s’est exprimé après la défaite de son équipe face à Zoug lors de l’acte IV (2-0). Plus...

LHC: Le baromètre des Lions

Hockey sur glace Retrouvez le carnet de notes évolutif des joueurs lausannois durant la saison 2018-2019. Mise à jour après chaque rencontre. Plus...

Lausanne - Zoug 0-2 (0-0 0-1 0-1)

Malley 2.0,

6700 billets vendus (guichets fermés).

Arbitres:

MM. Wiegand, Lemelin; Castelli, Fuchs.

Buts:

27e Roe (Alatalo, Martschini/5c4) 0-1, 44e Martschini (Flynn, Alatalo) 0-2.

Lausanne:

Zurkirchen; Junland, Genazzi; Lindbohm, Frick; Trutmann, Grossmann; Nodari; Moy, Emmerton, Kenins; Bertschy, Vermin, Partanen; Zangger, Froidevaux, Leone; Antonietti, In-Albon, Herren; Traber.

Entraîneur: Peltonen.

Zoug:

Stephan; Diaz, Morant; Schlumpf, Zgraggen; Thiry, Alatalo; Zryd; Klingberg, Roe, Simion; Martschini, Flynn, Suri; Lammer, McIntyre, Leuenberger; Albrecht, Senteler, Schnyder; Zehnder.

Entraîneur: Tangnes.

Pénalités:

6x2’ contre Lausanne; 6x2’ contre Zoug.

Notes:

Lausanne sans Jeffrey, Mitchell (blessés), Borlat, Schelling, Barbero ni Roberts (surnuméraires). Zoug sans Everberg (blessé), Stadler ni Widerström (surnuméraires).

Tir sur le poteau:
21e Alatalo.

56’23 Lausanne demande un temps mort et joue sans gardien jusqu’à la fin du match.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.