LHC: Cristobal Huet, comme une évidence

Hockey sur glaceLe Lausanne Hockey Club a finalisé l’engagement du Franco-Suisse au poste d’entraîneur des gardiens.

Cristobal Huet avait mis un terme à sa carrière de joueur à la fin du mois de mars.
Vidéo: Pascal Wassmer

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lorsque l’on possède dans ses rangs un homme de la trempe de Cristobal Huet, on fait tout pour le garder. Le LHC l’a bien compris en finalisant l’engagement au poste d’entraîneur des gardiens du Franco-Suisse de 42 ans, dont la carrière de joueur a pris fin il y a tout juste un mois. L’ancien dernier rempart des Lions a en effet signé un contrat de deux saisons, à l’instar de l’ensemble du nouveau coaching staff qu’il a intégré et qui est dirigé par le Finlandais Ville Peltonen.

«C’était fondamental pour nous de le conserver au sein de l’organisation, confirme le directeur sportif Jan Alston. Cela entre pleinement dans la philosophie qui se met en place à Lausanne et qui consiste à avoir les meilleures compétences possibles aux postes clés. Il n’y a plus besoin de présenter la carrière de Cristo et les joueurs ou techniciens qu’il a côtoyés. Il a un énorme savoir à partager.»

Si la nouvelle est désormais officielle, elle n’a toutefois rien de surprenant. À vrai dire, la reconversion à l’interne du Grenoblois était envisagée dès la signature de son premier contrat au LHC, en 2012. Jusqu’à apparaître sous forme de clause, plus récemment. «J’ai joué au hockey sur glace toute ma vie. L’idée était de commencer mon après-carrière dans un domaine que je maîtrisais», raconte le principal intéressé.

Le poste de gardien n’a plus vraiment de secrets pour l’homme aux 24 saisons professionnelles, dont sept en NHL. Il n’empêche qu’il y aura tout de même une part de découverte et d’adaptation en matière de gestion et d’analyse. «J’ai beaucoup à apprendre, concède Huet. Mais le challenge est excitant. La clé résidera dans ma capacité à bien comprendre chaque individu afin d’en tirer le maximum.»

Transition délicate

Il aura sous sa responsabilité deux derniers remparts qui viennent de boucler un exercice compliqué: Sandro Zurkirchen (90,74% d’arrêts en moyenne avec Lausanne) et surtout Luca Boltshauser, qui a connu les affres de la relégation en Swiss League avec Kloten mercredi soir. «À nous de les préparer au mieux pour le prochain championnat», réagit le successeur de Fabien Hecquet (celui-ci pourrait rebondir à la tête des gardiens du L4C).

Déjà délicate lors de la saison écoulée, la suite de la transition vers l’après-Huet dans la cage vaudoise ne s’annonce pas de tout repos. Reste qu’avec Huet lui-même pour l’encadrer, elle ne pouvait sans doute pas s’appuyer sur des acquis plus riches.

Créé: 26.04.2018, 14h48

Articles en relation

[Vidéo] La der' d'un monument, entre tension et émotion

Hockey sur glace Cristobal Huet a disputé le dernier match de son immense carrière, samedi soir à Malley. Reportage au cœur d’une journée particulière en compagnie d’un grand monsieur. Plus...

«Signer au LHC, c’est peut-être le meilleur risque que j’ai pris»

Hockey sur glace Cristobal Huet dispute le dernier match de son immense carrière, ce samedi soir à Malley 2.0 (20 h 15). Entretien. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.