LHC: quand ça veut pas...

Hockey sur glaceLe LHC s’est incliné aux tirs aux buts, mardi soir à Genève (2-1). Il avait les moyens de faire mieux.

Grossmann (à dr.) gêne Romy, qui arrivait seul face à Zurkirchen. Le défenseur lausannois inscrira le 1-1.

Grossmann (à dr.) gêne Romy, qui arrivait seul face à Zurkirchen. Le défenseur lausannois inscrira le 1-1. Image: ERIC LAFARGUE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cette fois, les occasions franches, Lausanne les a eues. Impuissant trois jours plus tôt à la PostFinance Arena de Berne, le LHC a été en mesure de mettre son adversaire sous pression, mardi soir aux Vernets. Il faut dire que Ge/Servette, privé d’attaquants étrangers (blessés ou pas qualifiés), avait sur le papier moins d’arguments à faire-valoir que les Ours. Et que, comme s’il sentait l’urgence d’une victoire après trois défaites d’affilée et avant un déplacement à Zurich dimanche, Ville Peltonen a très vite misé sur trois lignes (deux et demies).

À voir le coach des Lions modifier son alignement de départ pour la troisième fois de suite et – comme samedi – le retoucher en cours de match, on ne peut par ailleurs pas lui reprocher de tenter des choses en l’absence de Dustin Jeffrey et en attendant l’engagement d’un nouveau renfort étranger. Mais quand ça ne veut pas…

Lausanne peut bien invoquer un manque de réussite (2 tirs sur le poteau) ou une énorme prestation de Gauthier Descloux devant sa cage (38 arrêts!). Il a aussi globalement manqué de précision et de tranchant dans le dernier geste (Mitchell devant le but vide, Vermin puis Herren seuls face au gardien des Aigles). Et à force de ne pas profiter de ses opportunités, il s’est retrouvé dos au mur après une subtile déviation de Kevin Romy à 5 contre 4 (44e 1-0); au passage le sixième but encaissé en infériorité numérique par le LHC lors des quatre derniers matches.

Ça fait beaucoup. Idem pour la période de mutisme enchaînée par les Lions entre vendredi passé et l’égalisation de Robin Grossmann mardi (52e). Lausanne avait clairement les moyens de s’éviter les tirs aux buts, aux Vernets.

(24 heures)

Créé: 09.10.2018, 23h41

Ge/Servette - LHC

2-1 tab (0-0 0-0 1-1)

Les Vernets
6067 spectateurs.

Arbitres: MM. Hebeisen, Kaukokari (Fin); Borga, Kaderli.

Buts: 43’28 Romy (Almond/5c4) 1-0, 51’57 Grossmann (Junland) 1-1.

Tirs aux buts: Almond 1-0, Bertschy 1-1, Rod -, Herren -, Richard 2-1, Genazzi 2-2, Tömmernes -, Zangger -, Wick -, Junland -, Bertschy -, Richard 3-2.

Genève: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Vukovic, Fransson; Mercier, Petschenig; Völlmin; Rubin, Richard, Bozon; Wick, Almond, Rod; Douay, Romy, Kast; Kyparissis, Berthon, Heinimann; Riat.

LHC: Zurkirchen; Genazzi, Lindbohm; Junland, Grossmann; Nodari, Frick; Trutmann; Antonietti, Vermin, Bertschy; Zangger, Mitchell, Herren; Kenins, Froidevaux, Leone; Traber, Schelling, Simic.

Pénalités: 2x2’ contre Ge-Servette; 4x2’ contre Lausanne.

Notes: Genève sans Bouma, Wingels, Simek, Fritsche (blessés), Antonietti ni Bezina (surnuméraires). Lausanne sans Jeffrey, In-Albon (blessés) ni Roberts (surnuméraire).

Le chiffre

118



C’est le nombre de minutes de mutisme (plus précisément 117’59) qu’a enchaîné le Lausanne Hockey Club entre la réduction du score d’Étienne Froidevaux, vendredi dernier face à Davos, et l’égalisation (1-1) de Robin Grossmann, mardi soir contre Ge/Servette. Beaucoup trop long.

Articles en relation

Le Lausanne HC remet les pendules à l’heure

Hockey sur glace Après leur défaite face à Bienne, les Lions ont réagi, mardi soir à Malley 2.0 contre Ge-Servette (4-2). Mais ils se sont fait peur. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.