Le LHC a un mois pour se remobiliser

Hockey sur glaceLourdement battu à Zurich vendredi soir (8-4), le LHC doit profiter de la pause olympique pour se remettre à l’endroit.

Yves Sarault est toujours l’homme de la situation, pour le directeur sportif Jan Alston.

Yves Sarault est toujours l’homme de la situation, pour le directeur sportif Jan Alston. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vingt-six jours. C’est le temps qui sépare le LHC de sa prochaine échéance, agendée au mercredi 28 février à Malley 2.0 face à Zoug (pause olympique oblige). C’est surtout le temps dont il dispose pour se vider la tête (10 jours de congé complet) et effectuer les ajustements nécessaires (deux semaines d’entraînement) en vue de la fin de la saison. Il s’agira de ne pas le gaspiller. Car les Lions ont du pain sur la planche.

Pour se refaire une santé (morale comme physique, d’ailleurs) et pour (re)bâtir ne serait-ce qu’un semblant d’organisation défensive. Tout cela, a priori, avec les moyens actuellement à disposition. «On va s’asseoir autour de la table avec Yves (ndlr: Sarault) et discuter de la manière dont on peut améliorer les choses. Si le coach sera toujours le même le 28 février? Oui», a glissé le directeur sportif lausannois, Jan Alston, vendredi soir durant le naufrage du Hallenstadion (défaite 8-4), où le LHC a laissé transparaître tous ses maux, qu’ils relèvent des domaines technique, tactique ou mental.

Ambri à 8 points
Au regard des prestations livrées par les Lions lors de la semaine écoulée, il y a du reste de quoi s’inquiéter. Paradoxalement, leur série de 5 revers d’affilée (8 en 10 matches) ne les a pas mathématiquement condamnés dans la course aux play-off. Il n’empêche qu’on voit mal comment ils pourraient revenir sur Ge-Servette (8e avec 7 points d’avance) et Langnau (9e avec 5 points de plus) au cours des trois dernières journées du championnat régulier. D’autant que le goal-average particulier est dans les deux cas en défaveur du LHC et que ses deux concurrents directs doivent encore s’affronter.

Pour les séries éliminatoires, les carottes semblent cuites. Mais cela ne veut pas dire que la saison vaudoise est terminée. Loin de là. Il va désormais falloir se retrousser les manches afin de se mettre à l’abri d’une potentielle finale des play-out de tous les dangers. Car la 11e place occupée par Ambri s’est rapprochée à 8 longueurs, vendredi soir. Dans une dynamique opposée (3 succès consécutifs), les Léventins ne lâcheront rien. Lausanne, lui, a un mois pour se remobiliser. (24 heures)

Créé: 02.02.2018, 22h47

Zurich - LHC 8-4

(3-2 4-0 1-2)

Hallenstadion: 8146 spectateurs

Arbitres: MM. Dipietro et Wehrli

Buts: 7e Danielsson (Zangger) 0-1, 9e Suter (Seger, Pettersson) 1-1, 10e Vey (Kenins/4c5) 2-1, 11e Herren (Genazzi, Antonietti/5c4) 2-2, 16e Geering (Vey/5c4) 3-2, 27e Kenins (Wick/5c4) 4-2, 29e Pettersson (Suter) 5-2, 37e Bachofner (Prassl) 6-2, 38e Schäppi (C. Baltisberger) 7-2, 44e C. Baltisberger (Geering, Pettersson/5c4) 8-2, 58e Jeffrey 8-3, 59e Herren 8-4.

Pénalités: 2x2’ contre Zurich; 7x2’ + 1x10’ (49e Miéville) contre Lausanne.

Zurich: Flüeler; Klein, P. Baltisberger; Sutter, Geering; Karrer, Marti; Seger; Herzog, Vey, Wick; Künzle, Schäppi, Kenins; Pettersson, Suter, Pestoni; Bachofner, Prassl, Hinterkircher;
C. Baltisberger.

LHC: Zurkirchen (41e Ritz); Gobbi, Fischer; Junland, Borlat; Genazzi, Frick; Zangger, Jeffrey, Danielsson; Antonietti, Froidevaux, Pesonen; Schelling, Miéville, Herren; Nodari, Kneubuehler, In-Albon; Roberts.

Notes: Zurich sans Blindenbacher, Nilsson, Sjögren, Pelletier, Shore, Korpikoski (blessés) ni Guerra (surnuméraire). Lausanne sans Huet, Trutmann, Vermin, Ryser, Conz, Walsky (blessés), Gernat ni Frattin (surnuméraires).

Tir sur le poteau: 13e Genazzi.

But annulé: 27e C. Baltisberger.

Articles en relation

LHC: Joël Vermin élu Lion du mois de janvier

Hockey sur glace L'attaquant remporte la distinction mensuelle attribuée par les lecteurs de 24 heures. Plus...

Zurkirchen: «Les fans ont le droit d’être frustrés»

Hockey sur glace Sandro Zurkirchen, le meilleur Lausannois lors de la défaite de jeudi face à Bienne (1-2 tab), s’est confié au terme d’un match qui n’arrange par les bidons du LHC. Plus...

On attendait une réaction du LHC, on a eu du gâchis

Hockey sur glace Au terme d’un match pathétique, les Lions ont perdu aux tirs au but devant Bienne. Les play-off sont de plus en plus aléatoires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.