Le LHC devra se méfier de cet homme-là: Milan Gulas

Hockey sur glaceLes Lions sont en République tchèque pour défier mardi, en 8es de finales de la CHL, le HC Skoda Plzen. Le Zougois Thomas Thiry se souvient bien de lui.

Milan Gulas, la star de Plzen, risque bien de créer bien des misères aux Lausannois.

Milan Gulas, la star de Plzen, risque bien de créer bien des misères aux Lausannois. Image: GETTY IMAGES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

S’ils ne doivent pas s’attendre à une partie de plaisir, ce mardi à Plzen, les joueurs du Lausanne HC savent aussi qu’à une heure de Prague, ce n’est pas non plus l’enfer. Pour avoir minutieusement étudié leur adversaire de ces 8es de finale de la Champions Hockey League, le staff vaudois et leurs Lions sont tous conscients qu’ils ne vont pas s’attaquer à une trop grosse montagne.

Cette formation de République tchèque, coachée par l’immense Martin Straka (1060 matches de NHL), laquelle avait terminé juste derrière Zoug en phase de poule, ne représente pas un obstacle insurmontable pour Tobias Stephan et ses coéquipiers. Mais dans une région où les fans apprécient le houblon, l’ambiance dans la Logspeed CZ Arena (elle peut accueillir 8200 spectateurs) est souvent pétillante. Attention à la mise en bière. «Il y a deux ou trois joueurs qui patinent bien mais si le match devrait être serré, les Vaudois ont toutes leurs chances de passer en quarts», estime l’agent de joueurs finlandais Juho Sintonen, qui connaît bien cette formation tchèque.

Il peut faire la différence

À vrai dire, les Lions devront surtout se méfier du No 77. Son nom? Milan Gulas. Cet international tchèque de 33 ans (53 sélections), ancien attaquant de Metallurg Magnitogorsk en Russie (KHL) et de Fäjerstad (Suède), est la star de cette équipe. «Il a un excellent patinage, renchérit notre interlocuteur. Je pense que s’il jouait en Suisse, il figurerait dans le top 10 des meilleurs compteurs chaque année.»

Il avait d’ailleurs créé bien des misères aux Zougois lors de leurs deux affrontements, au tour suivant. «C’est un joueur qui peut faire à tout moment la différence, se souvient Thomas Thiry, le défenseur français de la Bossard Arena. On s’était imposés 5 à 2 chez nous mais il n’avait pas joué. Au retour, devant son public, il était là cette fois-ci et c’est lui qui a fait la différence. On menait encore à quelques secondes de la fin. Alors que le coach avait sorti son gardien, il a pris tout son temps pour nous mettre le puck dans la lucarne, dans un trou de souris. Il n’a pas tremblé, comme lors de la prolongation où il a donné la victoire à son équipe…»

L’international tricolore se souvient d’une «équipe jeune, plus technique que physique, qui joue soixante minutes à fond en mettant beaucoup de pression en allant chercher le fore-checking le plus loin possible». Il se souvient aussi du contexte, dans une patinoire «au style très tchèque, avec un bon vestiaire, une jolie glace et des fans bien présents qui chantent tout le long et qui mettent beaucoup d’ambiance».

Et, alors que lui et les Zougois ont pris ce mardi la direction de la Finlande où ils affronteront en 8es l’équipe de Tappara, il a tenu a (r)assurer les Vaudois que «là-bas, à Plzen, ce n’est pas un enfer». S’ils parviennent à bloquer Gulas, le paradis leur tend les bras…

Créé: 11.11.2019, 20h47

L'avant-match

L'affiche:

Le Lausanne HC affronte, en République tchèque, le HC Skoda Plzen ce mardi à la Logspeed C2 Arena dans le cadre des huitièmes de finales de la Champions League. Coup d'envoi à 18 heures.

Robin Grossmann incertain

Toujours blessé, le défenseur du LHC se trouvait malgré tout dans l’avion qui emmenait les Lausannois de Genève à Prague ce lundi matin. La présence ou pas du No 77 ce mardi pour affronter en 8es de finale aller de la CHL les Tchèques de Plzen sera décidée dans la journée. Les Lions se sont entraînés dans la soirée.

Retour en charter

Afin de bénéficier d’un jour de congé mercredi, le club a affrété un vol charter qui permettra au LHC de rentrer directement après la rencontre. L’avion atterrira en soirée à Lyon avant qu’un bus ne ramène ensuite les Lausannois à Malley.

C.MA.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.