Le LHC doit beaucoup à ses hommes de l'ombre

Hockey sur glaceLeone, Antonietti et In-Albon enchaînent les points. Leur état d’esprit est exemplaire depuis le début.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Seconds couteaux, hommes de l’ombre; définissez-les comme bon vous semble. Force est toutefois de constater qu’ils sont plus que ça, depuis quelque temps. Si le LHC va mieux, l’origine de son redressement n’est pas uniquement liée aux prestations impeccables de Luca Boltshauser devant la cage et au retour en forme de ses leaders. Non, le phénomène est avant tout collectif, au niveau de l’état d’esprit, de l’organisation comme du jeu. Avec un rôle tout aussi prépondérant à mettre au crédit des viennent-ensuite dans la hiérarchie lausannoise. En particulier Robin Leone, Benjamin Antonietti et Loïc In-Albon.

Sur la feuille des statistiques, tout d’abord, avec quatre points pour chacun des trois joueurs lors des six derniers matches (deux buts pour Leone et Antonietti, un pour In-Albon). Mais également sur le plan de l’éthique de travail, du sens du sacrifice, du don de soi, où ils ont sans cesse répondu présent depuis le début de l’exercice, même durant la série négative traversée par les Lions, caractérisée chez certains par une légère peine à véritablement se faire mal.

«Ces gars veulent constamment progresser. Ils ont toujours été là, à fond»

Leone, Antonietti et In-Albon étaient de ceux qui sortaient du lot dans ce registre. Jusqu’à servir d’exemple et d’appuis pour Ville Peltonen dans sa tentative d’implanter ses valeurs dans le vestiaire. «Les gars que vous citez sont des joueurs qui veulent constamment progresser et qui font ce qu’il faut pour y parvenir, que l’on gagne ou que l’on perde, explique l’entraîneur finlandais. Ce sont des profils très importants dans un groupe. Ils ont toujours été là, à fond. Depuis le début de la préparation au mois de mai, du reste.»

Les trois hommes ont gentiment fait leur trou au sein de l’alignement. Et ont gagné la confiance de leur coach. Leone évolue aujourd’hui sur le trio de parade du LHC (et en power play), alors qu’Antonietti et In-Albon ont vu leur temps de jeu doubler par rapport aux premières journées du championnat (plus de onze minutes de présence pour les deux, mardi).

Profondeur retrouvée

«Ils ont mérité les responsabilités qui sont désormais les leurs, lance Ville Peltonen. Après, les temps de jeu, ce n’est pas qu’une affaire de forme ou de statut. Certains ont beaucoup joué et d’autres moins, en début de saison. Il faut aussi prendre en considération les nombreuses situations spéciales auxquelles nous avons été confrontés en match et les quelques blessures qui sont survenues.» Pépins physiques qui avaient par ailleurs mis en lumière un certain manque de profondeur dans l’effectif vaudois. Une donnée non négligeable de l’équation, soignée par les engagements de Cory Emmerton et de Tyler Moy, ainsi que par les retours au jeu d’Étienne Froidevaux et de Sandro Zangger.

Homogénéité

Face à Rapperswil, Ville Peltonen était en possession de quatre lignes susceptibles de créer le danger et en qui il avait confiance. Les effets se sont ressentis dans leur utilisation, équilibrée (Jeffrey a été l’attaquant le plus sollicité avec moins de 19 minutes de glace), et dans l’homogénéité de la production offensive, avec des buts inscrits par chacun des blocs, dont des réussites signées Leone et In-Albon.

Les hommes de l’ombre ont pris du galon et ils le rendent bien. Il faut dire que l’un ne va pas sans l’autre. Plus on joue, plus on a l’occasion de se mettre en avant. En ce moment, c’est tout le LHC qui en profite. (24 heures)

Créé: 15.11.2018, 18h51

L'analyse des joueurs

Benjamin Antonietti



«J’avais pour habitude d’aller toujours tout droit sur la glace. Alors ça n’a pas été évident de se faire au système plus réfléchi qui est celui du Lausanne Hockey Club cette saison. Mais c’est désormais intégré. Et puis, j’ai pu profiter de certaines blessures pour grimper dans l’alignement. J’ai fait quelques bons matches et mon temps de jeu a globalement augmenté, même à mon retour au sein du troisième ou du quatrième bloc. La confiance a suivi. Les buts aussi, dites-vous? Quand tu enchaînes les présences, tu te crées forcément plus d’occasions de marquer. Les bonnes situations surviennent plus régulièrement.»





Robin Leone



«C’est plus facile de se mettre en évidence lorsque tout le monde bosse pour le collectif, comme c’est le cas actuellement. Et puis, quand on évolue aux côtés de Dustin Jeffrey et de Joël Vermin, ça aide aussi… C’est du reste un honneur d’être aligné dans un des trios de parade de l’équipe. Si je l’ai bien mérité? Je ne sais pas. Durant notre série négative, j’ai essayé de montrer l’exemple. Mais je ne suis pas le seul à l’avoir fait. Par ailleurs, si ça fonctionne pour moi jusqu’ici, c’est également le signe que les choses ont été bien faites au cours de l’été, où j’ai travaillé dur et notamment pris pas mal de masse musculaire.»




Loïc In-Albon



«Il y a un temps de jeu plus important dû au fait que j’ai su saisir ma chance lorsque j’ai eu l’opportunité de le faire. Mais ça n’explique pas tout dans le fait que je comptabilise aujourd’hui plus de points en 13 apparitions (5) que la saison dernière sur 48 matches (4). Avec le temps, j’ai pris confiance. À mes débuts en National League, j’étais un peu prudent, crispé, parce que j’avais peur de mal faire. Désormais, je vais à fond, je prends du plaisir et je suis plus à l’aise. Conséquence: je me redécouvre et mon jeu redevient petit à petit à l’image de celui qu’il était en juniors, celui qui m’a permis d’obtenir un contrat pro.»

Articles en relation

LHC: Nodari à disposition des coaches

Hockey sur glace Voici ce qu'il faut savoir avant le déplacement des Lions à Davos vendredi (19h45). Plus...

LHC: Kenins prié de quitter l'entraînement

Hockey sur glace Voici ce qu'il faut retenir de la matinée de mercredi à Malley 2.0. Avec également des nouvelles de Yannick Herren, out pour quatre semaines. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.