Le Lausanne HC remet les pendules à l’heure

Hockey sur glaceAprès leur défaite face à Bienne, les Lions ont réagi, mardi soir à Malley 2.0 contre Ge-Servette (4-2). Mais ils se sont fait peur.

L’attaquant lausannois Robin Leone, poursuivi par Eliot Berthon, sème le trouble derrière la cage de Gauthier Descloux.

L’attaquant lausannois Robin Leone, poursuivi par Eliot Berthon, sème le trouble derrière la cage de Gauthier Descloux. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lausanne s’y est un peu mis tout seul. Il avait le match en main et deux longueurs d’avance, grâce à dix premières minutes d’excellente facture, à 5 contre 5 comme en supériorité numérique. Il avait allié intensité, efficacité (5e Herren 1-0) et spectacle (9e Junland 2-0). Mais il a remis Ge-Servette dans la partie sur une erreur défensive (11e Junland) et une pénalité bête (18e Traber).

La faute à un relâchement collectif? Pas impossible. Toujours est-il qu’au lieu de se diriger vers un succès que l’on imaginait déjà confortable, le LHC a participé à relancer une tout autre rencontre. Un match rythmé durant lequel il a certes continué à mettre la pression sur son adversaire et à se créer les plus nombreuses opportunités. Mais où, nuance de taille, les Aigles sont apparus totalement remobilisés, leur gardien Gauthier Descloux en tête. Et ce malgré des circonstances défavorables (absences de l’Américain Tommy Wingels et de Kevin Romy, sortie sur blessure du Canadien Lance Bouma lors du tiers initial).


Vidéo: «On a su rester tranquille et réagir»


Un trio décisif

La logique a, heureusement pour les Lions, été respectée. À l’usure, sans doute. Mais surtout grâce à son trio de parade, associé sur la troisième réussite décisive, avec Joël Vermin et Christoph Bertschy à la préparation et Torrey Mitchell à la conclusion (50e), à la vitesse de l’éclair comme la triplette aime et sait le faire. Puis sur le quatrième but, inscrit dans la cage vide par le même Mitchell (59e).

Lausanne avait à cœur de remettre les pendules à l’heure, après une première sortie à domicile manquée, samedi face à Bienne (1-4), ainsi qu’une série de quatre défaites face à son rival lémanique (en 2017-2018). Il est parvenu à reprendre sa marche en avant. Non sans s’être mis en danger. Il devra faire preuve d’une tout autre constance s’il souhaite se frotter avec les cadors de National League cette saison. Et ce dès vendredi soir sur la glace du finaliste de la saison dernière, Lugano, où le LHC passera un véritable de test.


LHC - Ge-Servette 4-2 (2-2 0-0 2-0)
Malley 2.0, 6333 billets vendus.
Arbitres: MM. Wiegand, Massy; Bürgi, Kovacs.
Buts: 5e Herren (Jeffrey, Junland/5c4) 1-0, 9e Junland (Antonietti) 2-0, 11e Jacquemet 2-1, 19e Rod (Jacquemet, Douay/5c4) 2-2, 50e Mitchell (Bertschy, Vermin) 3-2, 59e Mitchell (Vermin, Bertschy/cage vide) 4-2.
Lausanne: Zurkirchen; Genazzi, Lindbohm; Junland, Grossmann; Nodari, Frick; Borlat; Vermin, Mitchell, Bertschy; Kenins, Jeffrey, Herren; Antonietti, Froidevaux, Zangger; Traber, In-Albon, Leone.
Ge/Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Vukovic, Fransson; Antonietti, Mercier; Petschenig; Wick, Almond, Bouma; Rubin, Richard, Bozon; Simek, Berthon, Rod; Fritsche, Kast, Douay; Heinimann.
Pénalités: 2x2’ contre Lausanne; 4x2’ contre Ge-Servette.
Notes: Lausanne sans Schelling ni Roberts (surnuméraires). Ge-Servette sans Wingels, Maillard (blessés), Bezina (surnuméraire) ni Romy (raisons personnelles).
Tirs sur le poteau: 31e Grossmann. Ge-Servette sans gardien de 58’16 à 58’57. (24 heures)

Créé: 25.09.2018, 22h37

Le Top: Christoph Bertschy

Ce n’est pas un hasard si Bertschy, Mitchell et Vermin ont fini par faire la différence. C’est le trio qui marche le mieux depuis le début de la saison. Avec un No 22 intensif et quasi toujours juste dans ses choix.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...