Le grand retour d’Alain Reist à Malley

RestaurationUn an après avoir pris sa retraite sportive, Alain Reist est déjà de retour à Malley. Mais le solide défenseur a troqué son casque contre une toque.

L'ancien No 77 du LHC a créé l’Epis Taff’ tout en conservant son travail d'assureur. «Mes semaines sont ainsi bien remplies mais c’est comme ça que je fonctionne le mieux. J’ai besoin d’être constamment actif pour bien faire les choses.»

L'ancien No 77 du LHC a créé l’Epis Taff’ tout en conservant son travail d'assureur. «Mes semaines sont ainsi bien remplies mais c’est comme ça que je fonctionne le mieux. J’ai besoin d’être constamment actif pour bien faire les choses.» Image: Laurence Rasti - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Dès samedi et la venue de Lugano, commence Alain Reist, tous les supporters seront les bienvenus à mon nouveau stand, L’Epis Taff’. Il est situé entre les blocs A et B et j’espère bien satisfaire tous les amateurs de tartare.»

Car le tartare n’a aucun secret pour Alain Reist. Depuis des années, ses proches d’abord, puis ses amis et ses coéquipiers, ont pu goûter à une recette qui fait l’unanimité. «Elle est secrète, rigole-t-il. Plus sérieusement, cette recette vient de ma mère qui a longtemps tenu un bistrot. Ensuite, je l’ai un peu arrangée à ma manière et, à mon plus grand plaisir, elle fait presque l’unanimité. Du coup, je me suis dit qu’il fallait en faire profiter un maximum de personnes. Raison pour laquelle nous avons créé cette petite société, L’Epis Taff’, avec ma femme. Dès le printemps prochain, nous nous déplacerons dans diverses manifestations et autres festivals à l’aide d’un Food Truck. Un concept venu des Etats-Unis et qui est déjà très à la mode en France et ailleurs.»

Mais, même si l’exercice peut être périlleux – les portions de tartare seront préparées à la dernière minute –, Alain Reist et sa petite équipe n’appréhendent pas trop le défi. «Ces derniers mois, nous avons assuré plusieurs services allant jusqu’à 250 personnes et tout s’est bien déroulé. Maintenant, je sais que les premières soirées ne vont pas être de tout repos. Mais nous serons prêts!»

Si Alain Reist et sa femme Laurianne s’investissent à fond dans cette petite entreprise originale, ils le font à côté de leur activité principale. «Ma femme continue de travailler dans un bureau d’architectes alors que ma principale activité reste celle d’assureur, précise l’ancien No 77 du LHC. Mes semaines sont ainsi bien remplies mais c’est comme ça que je fonctionne le mieux. J’ai besoin d’être constamment actif pour bien faire les choses.» Les gourmands de Malley ne s’en plaindront pas. Très vite, ils se rendront compte qu’Alain Reist traite encore mieux les palais que les palets. (24 heures)

Créé: 07.09.2015, 16h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

À défaut d'accord-cadre, Jean-Claude Juncker et Doris Leuthard se sont félicités à Berne de la nouvelle «dynamique positive» entre l'UE et la Suisse, qui débloquera par ailleurs 1,3 milliard pour les pays de l'Est (publié le 24 novembre 2017)
Plus...