Alston: «C'était à notre tour de réagir»

Hockey sur glaceLe directeur sportif s'explique sur le licenciement de Dan Ratushny intervenu mercredi, au lendemain de la victoire du LHC face à Genève (8-4).

Jan Alston, directeur sportif du LHC.

Jan Alston, directeur sportif du LHC. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jan Alston, vous avez décidé de vous séparer de votre entraîneur ce mercredi matin. Expliquez-nous...
Ce choix a été longuement discuté à l'interne, avec l'ensemble des dirigeants, le propriétaire Ken Stickney compris. Sur la base des 25 derniers matches de l'équipe (ndlr: 20 défaites), nous sommes arrivés à la conclusion que ce qui était présenté sur la glace était insuffisant. Surtout, nous avons constaté qu'il y avait un éloignement philosophique grandissant par rapport à là où veut aller le club.


A lire: Dan Ratushny démis de ses fonctions


C'est-à-dire?
Le but n'est pas de jeter la pierre à Dan Ratushny. C'est un bon coach de hockey sur glace, on le remercie pour ce qu'il nous a apporté. Mais, sans vouloir citer de cas particuliers - vous êtes assez grands pour le faire de vous-mêmes -, certains choix dans la distribution des rôles des joueurs ne correspondaient plus à notre ligne de conduite.

Le timing étonne, au lendemain d'une victoire face à Ge-Servette (8-4)...
On y réfléchit depuis quelque temps. Mais, là, il y a eu une sorte de déclic. Et puis, les joueurs se sont révoltés durant ce derby, ils ont montré une belle réaction. C'était à notre tour de le faire, histoire de repartir sur des bases saines.

Lundi, vous nous annonciez que vous aviez eu un échange constructif avec Dan Ratushny la veille...
C'était vrai. On a bien parlé. Mais, à la fin, c'est lui qui fait les choix tactiques en vue des matches.

Et puisqu'en dépit de votre discussion rien n'a changé dans l'alignement de mardi, vous vous êtes dit que c'en était trop?
Je ne veux pas entrer dans ce genre de détails. Nous sommes désormais tournés vers l'avant.

Vous avez nommé Yves Sarault (auparavant assistant) au poste d'entraîneur ad intérim. Mais quel genre de coach recherchez-vous pour la suite?
Ce n'est pas le moment d'évoquer ce thème. Jeudi, il y a un entraînement et vendredi un match à Ambri. Tous les deux seront dirigés par Yves Sarault, lequel a accepté le challenge sans aucune hésitation. C'est un homme passionné, plein d'énergie. Avec lui, tout va repartir de zéro, tous les joueurs auront à nouveau leur chance. Y compris Florian Conz (jusqu'ici banni), qui réintégrera le groupe dès jeudi matin.

Quelle est votre part de responsabilité dans la situation délicate que traverse le LHC?
Je prends sans autre ma part de responsabilité. Je n'ai aucun problème avec ça.

Fehler

Dieses Quiz ist noch nicht publiziert.
(24 heures)

Créé: 11.10.2017, 16h40

Articles en relation

LHC: Dan Ratushny démis de ses fonctions

Hockey sur glace Le club vaudois a annoncé le licenciement de son entraîneur canadien mercredi. Plus...

Ryser sonne la révolte d’un LHC de caractère

Hockey sur glace Les Lions se sont offert une victoire qui peut faire beaucoup de bien, mardi soir face à Ge-Servette (8-4). Plus...

LHC: La magie peut-elle réopérer?

Hockey sur glace Une victoire face à Genève pourrait d’un coup soigner bien des maux. La méthode Ratushny a en tout cas besoin de confiance pour fonctionner. Plus...

LHC, les raisons d’une crise

Hockey sur glace Des joueurs au directoire en passant par le coach, les responsabilités du tumulte actuel sont diverses. Plus...

LNA

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trois femmes avaient déjà mis en cause Donald Trump durant la campagne présidentielle. Elles se sont retrouvées sur un plateau de télévision pour réitérer leurs accusations. La Maison-Blanche a dénoncé des «histoires inventées»
(Image: Bénédicte) Plus...