Le bilan est «positif sur toute la ligne»

Hockey sur glaceL’aventure du Lausanne Hockey Club en Champions League a pris fin mardi soir à Luleå.

Les Lions se sont arrêtés en quarts de finale.

Les Lions se sont arrêtés en quarts de finale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n’est pas compliqué d’identifier les raisons de l’élimination du Lausanne HC en quarts de finale de la Champions Hockey League (CHL). Sur le match retour de mardi à Luleå (défaite 5-2), il s’est montré trop indiscipliné et inefficace en situations spéciales pour espérer renverser le solide leader du championnat de SHL, vainqueur 2-1 à l’aller.

On ne parle pas ici de tout ce qui s’est produit au-delà de la 43e minute de jeu (soit après le 3-1 suédois, qui a sonné le glas des espoirs vaudois). Mais, d’abord, des nombreuses erreurs individuelles commises en première partie de rencontre. Entre approximations et pénalités, le LHC a été à l’origine des trois réussites qui l’ont tué: deux fois en infériorité numérique, une fois après une mauvaise inspiration de Bertschy en zone offensive (et avec un Stephan peu à son aise).

Difficile néanmoins d’incriminer le seul No 22 si l’on songe à d’autres errances dont les conséquences ont été moins directes (Frick, Genazzi, Almond…), mais lesquelles ont également plombé les Lions dans leurs tentatives d’installer des moments forts. Rageant, d’autant que ces derniers avaient marqué en premier grâce à une rupture rondement menée par Jooris (4e Vermin 1-0). Et puis, si Luleå a capitalisé sur deux des quatre power plays qu’il a obtenus jusqu’à la 43e, Lausanne n’a pas été en mesure de profiter de 3’21 d’affilée passées en supériorité numérique (dont 39’’ à 5c3) en début de tiers médian, alors que le score n’était que de 2-1.

«Tout le monde a grandi»

Au final, l’équipe de Ville Peltonen n’est pas parvenue à se hisser au niveau qui aurait dû être le sien dans l’optique d’une qualification pour le dernier carré de la Champions Hockey League. Disons-le sans détour: elle est tombée contre plus fort qu’elle. Fin de l’aventure. «C’est décevant de voir une compétition se terminer pour nous, lâchait Jan Alston à l’heure du bilan. Mais avec du recul, je crois qu’on peut dire que cette expérience européenne a été positive sur toute la ligne. Que ce soit pour le club, pour le staff ou pour les joueurs. Même si on ne peut pas nier que cela a participé à accumuler de la fatigue, tout le monde a grandi et a appris quelque chose de ces confrontations face à des équipes issues de divers horizons, pour certaines parmi les meilleures du continent. Et puis, il faut admettre qu’on a fait un beau parcours pour notre première participation.»

65 000 francs de gagnés

Tout juste pourra-t-on regretter le faible succès populaire que la CHL a rencontré. Financièrement? Ce ne sont pas les 65 000 francs de prize money amassés qui auront permis au LHC de gagner de l’argent. Là n’était toutefois pas l’objectif. «Tout cela est désormais déjà derrière nous, ajoutait le directeur sportif. Et il est temps de nous focaliser exclusivement sur le championnat.» Au regard de la forme récente des Lions en National League (7 défaites en 10 matches), c’est loin d’être une mauvaise chose.

Luleå - Lausanne 5-2 (2-1 0-0 3-1)

Norrbotten Arena, 2895 spectateurs.

Arbitres: MM. Brännare (Fin), Kaukokari (Fin); Yletyinen (Suè), Sandström (Suè).

Buts: 4e Vermin (Jooris/4c5) 0-1, 4e Brännström (Olausson, Gustafsson/5c4) 1-1, 18e Gunler 2-1, 43e Gunler (Connolly, Lundkvist/5c4) 3-1, 54e Sondell (cage vide) 4-1, 58e Almond (Bertschy/6c4) 4-2, 60e Farley 5-2 (cage vide)

Luleå: Rautio; Lundkvist, Gustafsson; Sondell, Sellgren; Jalvanti, Engsund; Johansson; Gunler, Connolly, Olausson; E. Emanuelsson, Tyrväinen, Kovacs; Larsson, Ilomäki, Brännström; Fabricius, Berglund, Farley; Widing. Entraîneur: Berglund.

Lausanne: Stephan; Lindbohm, Frick; Heldner, Junland; Grossmann, Genazzi; Nodari; Bertschy, Jeffrey, Vermin; Moy, Emmerton, Herren; Almond, Jooris, Kenins; Traber, Froidevaux, Leone; Roberts. Entraîneur: Peltonen.

Notes: Lausanne sans Antonietti (blessé) ni Oejdemark (surnuméraire). 52’00 Lausanne demande un temps-mort et joue sans gardien jusqu’à 53’01, puis de 56’30 à 57’38 et de 58’21 à 59’44.

Pénalités: 4x2’ contre Luleå; 5x2’ contre Lausanne.

Créé: 10.12.2019, 21h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.