C'était soirée portes ouvertes

Hockey sur glaceLe Lausanne Hockey Club s’est imposé de justesse à Zoug (6-5) après avoir mené 4-0 à la 14e minute de jeu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’était un début de soirée portes ouvertes. Honnêtement, vous avez déjà vu Leonardo Genoni, le gardien de buts aux cinq titres de champion de Suisse, devoir céder sa place après moins d’un tiers? Mardi à Zoug, c’est pourtant ce qui s’est produit. Dès la 14e minute de jeu. 4-0 LHC, ciao «Leo»! Hallucinant. Mais bel et bien réel.

Prenez une équipe qui n’y est pas du tout (quelle passivité et quelle indiscipline!) puis une autre qui y est totalement (quelle justesse dans l’exécution!), et à qui tout ou presque réussit. Vous obtenez le scénario de cette folle entame de partie, durant laquelle les joueurs de Suisse centrale ont squatté le banc des pénalités (5x2’ + 1x10’ après moins de 12 minutes de jeu) pendant que les Lions en profitaient, avec deux buts inscrits en supériorité numérique. Dont un marqué par l’entremise de l’ex-blessé Joël Genazzi. Sur son premier shift du championnat. Un shift que le septième défenseur sur la feuille de match n’aurait peut-être pas effectué si Christoph Bertschy n’avait pas brisé sa crosse. Ou quand les planètes s’alignent…

Irrespirable

A 4-0 dès la 14e, la marge de sécurité semblait suffisante pour ce Lausanne-là. Sauf que l’EVZ reste une formidable armada offensive et qu’une telle avance n’est pas forcément ce qu’il y a de plus simple à gérer. Surtout lorsque l’adversaire commence à y croire. Un peu, beaucoup. Vous l’aurez compris: le LHC a réussi à se faire peur (6-5 à la 54e) malgré un avantage de quatre buts. Mais il a finalement tenu, même quand Jonas Junland a pris deux minutes de punition à la 58e. Irrespirable.

Demeure cette interrogation: quelle valeur attribuer à la victoire de mardi soir? Car Zoug était sans conteste encore en rodage, du moins défensivement. A l’image de son succès de samedi contre Zurich, acquis en prolongation après avoir été mené 3-1 puis 4-2.

Six sur six

Une chose est certaine: alors que l’on craignait pour le début de championnat des Lions, ceux-ci ont ramené les trois points de leurs deux premiers déplacements. C’est tout ce qui compte avant de se rendre à Zurich vendredi puis d’inaugurer la Vaudoise aréna face à Ge/Servette mardi prochain.

Zoug - Lausanne 5-6 (1-4 2-1 2-1)
Bossard Arena. 6312 spectateurs.
Arbitres: MM. Urban, Vikman; Gnemmi, Duarte.
Buts: 3e Genazzi (Emmerton/5c4) 0-1, 3e Herren (Nodari, Froidevaux) 0-2, 13e Junland (Moy/5c4) 0-3, 14e Moy 0-4, 17e Zehnder (Simion) 1-4, 22e Lindberg (Alatalo, Thorell/5c4) 2-4, 27e Almond (Grossmann) 2-5, 39e Hofmann (Simion/5c4) 3-5, 49e Vermin (Jeffrey, Almond/5c4) 3-6, 51e Bachofner (Klingberg) 4-6, 54e Hofmann (Diaz) 5-6.
Zoug: Genoni (14e Hollenstein); Diaz, Stadler; Morant, Alatalo; Schlumpf, Zgraggen; Zryd; Simion, Kovar, Hofmann; Martschini, Lindberg, Thorell; Klingberg, Senteler, Bachofner; Leuenberger, Albrecht, Zehnder; Schnyder. Entraîneur: Tangnes.
Lausanne: Stephan; Heldner, Junland; Lindbohm, Frick; Nodari, Grossmann; Genazzi; Bertschy, Jooris, Kenins; Vermin, Jeffrey, Leone; Moy, Emmerton, Almond; Traber, Froidevaux, Herren; Antonietti. Entraîneur: Peltonen.
Pénalités: 7x2’ + 1x10’ (11e Hofmann) contre Zoug; 5x2’ contre Lausanne.
Notes: Zoug sans Thiry, Wüthrich, Volejnicek ni McIntyre (EVZ Academy). Lausanne sans Oejdemark (surnuméraire), Anex ni Roberts (Ticino Rockets).

Créé: 17.09.2019, 22h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.