Cinq Lausannois dont on attend davantage

Hockey sur glaceAlmond, Grossmann, Jeffrey, Moy et Vermin. Autant de joueurs qui doivent monter en puissance en vue des play-off.

Ces cinq Lions sont en sous-régime.

Ces cinq Lions sont en sous-régime. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cette saison, aucun Lausannois ne figure parmi les 20 meilleurs compteurs de National League, dominé par l’attaquant américain du CP Berne Mark Arcobello (44 points en 42 matches). En revanche, aucune autre équipe en Suisse n’affiche autant d’éléments comptabilisant au moins 17 points depuis le début du championnat. Au LHC, ils sont douze. C’est beaucoup. Et c’est le reflet d’un groupe qui a gagné en profondeur sur le plan de la qualité durant l’été.

C’est toujours mieux de ne pas trop dépendre d’un petit noyau de joueurs. De pouvoir se reposer sur un certain nombre d’hommes capables de faire la différence. Chez les Lions, c’est le cas. Du moins sur le papier. Dans les faits, cependant, le contingent lausannois compte plusieurs éléments actuellement en sous-régime. C’est surtout vrai offensivement. Si le LHC est encore inconstant, qu’il vient d’enchaîner plus de 40 minutes sans marquer en power play (étalées sur 8 matches), ce n’est pas un hasard.

Il y a certes la bonne «première» d’Alexandre Grenier (4 points dont 2 buts), qui demande confirmation, et l’arrivée programmée d’un nouvel ailier étranger d’ici à samedi, date limite pour les transferts internationaux. Malgré cela, nous avons identifié cinq joueurs dont nous attendons davantage. Cinq Lions qui doivent monter en puissance dans le sprint final de la saison régulière, en vue des play-off.


Cody Almond, attaquant

Débarqué l’été dernier, l’ancien du GSHC a d’abord été utilisé à l’aile. Soit un peu à contre-emploi, pour ce joueur de centre de métier. D’autant plus dans un système censé allier agressivité et vitesse dans les transitions; deux domaines qui ne sautent pas aux yeux lorsque l’on observe Almond. Repositionné au centre avec la baisse de forme de Jeffrey et la blessure d’Emmerton, le No 89 ne brille pas par son influence (2 buts et 3 assists en 16 matches disputés dans son rôle de prédilection). Il ne joue certes que 14’47 en moyenne, en raison d’une présence irrégulière en power play. Mais il doit faire mieux.


Robin Grossmann, défenseur

Le défenseur est de ceux qui souffrent le plus de la concurrence accrue au sein de l’effectif lausannois. Son temps de jeu (17’40 par match) a diminué de plus de trois minutes par rapport à la saison passée (20’50). Principalement parce qu’il n’apparaît quasi plus en power play. Cela suffit-il à expliquer son total de buts marqués (1, dans la cage vide) depuis le début de l’exercice (5 points)? Pour mémoire, Grossmann avait terminé le dernier championnat régulier au rang de meilleur buteur des Lions parmi les défenseurs (6 réussites). Son rôle est aujourd’hui moins offensif, mais on est en droit d’en attendre plus.


Dustin Jeffrey, attaquant

Monsieur un point par match a de la peine à tenir sa moyenne, cette saison (31 points en 41 rencontres). Il reste toutefois le top scorer du LHC, grâce à un coup de mieux lors des trois derniers matches (3 points). En revanche, son jeu est marqué par un nombre inhabituel de mauvaises inspirations. Depuis sa première année, où il était présent sur la glace sur 42% des buts des Lions, son influence a en outre diminué de près de 10% (33,33% cette saison). Autour du maître à jouer, l’effectif a grandi et l’équipe dépend moins de lui. Mais le futur attaquant du CP Berne doit retrouver de sa constance.


Tyler Moy, attaquant

Une première saison à 10 buts (17 points) en 32 apparitions. Une prolongation de contrat évidente. Un bon début d’exercice 2019-2020 (2 réussites en 5 rencontres). Et puis plus rien. Du moins en termes d’efficacité pure. Hors tirs aux buts, Moy n’a plus marqué en championnat depuis le 27 septembre: 36 matches sans scorer, série en cours. Ça fait beaucoup d'opportunités non-saisies pour quelqu’un qui ne quitte pas le power play (17 assists néanmoins). D’autant que l’Américano-suisse se crée des possibilités. Simplement, il manque d’efficacité. Et sans doute de confiance. Il est temps d’inverser la tendance.


Joel Vermin, attaquant

A propos de confiance, celle de Vermin ne doit pas voler très haut. Il suffisait de le voir manquer la cage vide samedi (56e) pour s’en apercevoir. Un peu à l’image d’Almond il y a deux semaines contre Rapperswil en fin de rencontre. Après un très bon début de championnat (10 buts en 24 matches), sur la lignée de sa saison 2018-2019, où il avait terminé meilleur buteur du LHC (20 réalisations), l’attaquant au No 91 connaît un passage à vide. Il n’a pas marqué depuis 10 parties (1 réussite en 14 rencontres). A l’approche des play-off, le moment est loin d’être opportun. Et si on réglait la mire avant?

Lien box


Abonnez-vous à notre nouvelle newsletter LHC

Vous êtes fan du Lausanne Hockey Club et vous ne voulez manquer ses dernières actualités sous aucun prétexte? N'attendez plus! Inscrivez-vous dès maintenant à notre nouvelle newsletter, «La Tribune des Lions», et recevez chaque mardi de match toutes les infos sur votre équipe préférée et bien plus encore.

Créé: 10.02.2020, 18h17

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.