Le LHC n'a qu'une option: innover

Hockey sur glaceLe LHC se retrouve dans l’obligation de jouer avec trois attaquants et un défenseur étrangers. Un problème?

Petteri Lindbohm (à droite) et Fabian Heldner vont devoir faire sans Philip Holm.

Petteri Lindbohm (à droite) et Fabian Heldner vont devoir faire sans Philip Holm. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lausanne n’a plus le droit à l’erreur. S’il veut encore accrocher le top 4, il doit capitaliser sur son sprint final, fait de deux déplacements – à Rapperswil et à Genève - et de quatre matches à domicile, le premier mardi face à FR Gottéron. Il s’agit également de monter en puissance en vue des play-off. Et cela dans une configuration aussi inédite que désormais immuable: avec trois attaquants et un défenseur étrangers (au lieu du traditionnel 2+2).

Les huit licences à disposition ayant été utilisées, la blessure de Holm a annihilé la marge de manœuvre que l’arrivée de Pereskokov avait offerte à Peltonen. Et le LHC se retrouve dans l’obligation de prendre ses marques avec une nouvelle allure à trois semaines des séries finales. On a connu plus confortable.

Si un alignement à trois attaquants importés (Pereskokov, Grenier, Jeffrey) a l’avantage d’insuffler de la profondeur offensivement, là où cela coince le plus souvent à Lausanne, la situation actuelle comporte toutefois certains risques. Un blessé de plus au sein de la légion étrangère et les Lions seront contraints de jouer avec trois mercenaires. Un blessé de plus en défense et ils n’auront plus que six éléments valides dans ce secteur de jeu. «C’est dangereux, réagit Stéphane Rochette, consultant pour MySports. Et c’est toujours plus compliqué de manquer de solutions derrière. Ça l’est d’autant plus quand il n’y a que trois joueurs qui font office de valeurs sûres, comme c’est le cas au LHC cette saison. Je pense à la paire Lindbohm-Frick et à Genazzi. Pour le reste, il va falloir que Grossmann retrouve son niveau et que Nodari et Heldner (ndlr: sans parler d’Oejdemark, 7e défenseur) élèvent le leur.»

C’est la principale question qui découle de la blessure de Holm: le LHC sera-t-il suffisamment solide dans sa nouvelle configuration? «Je vois un champion du monde (Lindbohm), deux internationaux (Frick et Genazzi), un double champion de Suisse (Grossmann) et donc un top 6 supérieur à la moyenne sur le papier. Le tout devant l’un des meilleurs gardiens de la Ligue (Stephan)», énumère l’ancien Lion Alain Reist, sans évoquer un système qui a en outre fait ses preuves défensivement. «Il y a largement de quoi assumer la situation. Lausanne a du reste déjà prouvé qu’il pouvait bien faire avec un seul arrière importé.»

Formule «gagnante»

L’ex-défenseur ne croit pas si bien dire. Lors des deux derniers exercices, le LHC a joué à 13 reprises dans la formule 1+3 (une fois cette saison). Bilan? Dix victoires pour trois défaites. «Dans les bonnes équipes, quand un joueur important tombe, les autres prennent le relais, soulève Matteo Nodari, propulsé dans le top 6 vaudois et utilisé cinq minutes en plus que d’habitude depuis vendredi. Dans ce genre de cas, les gars qui «profitent» du malheur d’un coéquipier veulent saisir cette opportunité de montrer qu’ils sont à la hauteur. Personnellement, le pas en avant est facilité par le fait que je jouais plus de dix minutes par rencontre en tant que 7e défenseur. Je n’ai donc pas de problème de rythme. Ni d’automatismes, puisque je suis aligné aux côtés de Genazzi, avec qui j’ai beaucoup évolué depuis cinq ans.»

La réalité de la glace fera foi. «C’est valable pour l’attaque également, conclut Stéphane Rochette. Il est compliqué de dire que c’est une bonne chose de jouer à trois attaquants importés sans savoir ce que deux de ces trois joueurs (Pereskokov et Grenier) valent réellement.» Et sans savoir si Jeffrey sera capable de monter en puissance. À Lausanne, on ne peut en tout cas pas compter sur la concurrence pour mettre la pression sur la légion étrangère. Et au final ça fait pas mal d’incertitudes, à trois semaines des play-off.


Abonnez-vous à notre nouvelle newsletter LHC

Vous êtes fan du Lausanne Hockey Club et vous ne voulez manquer ses dernières actualités sous aucun prétexte? N'attendez plus! Inscrivez-vous dès maintenant à notre nouvelle newsletter, «La Tribune des Lions», et recevez chaque mardi de match toutes les infos sur votre équipe préférée et bien plus encore.

Créé: 17.02.2020, 17h56

Articles en relation

Elvis Merzlikins: «J’ai eu peur de tout perdre»

Hockey sur glace Après les doutes, l’état de grâce. L’ex-Luganais, propulsé gardien No 1 de Columbus, aligne les prouesses en NHL. Plus...

Le Lausanne HC a retrouvé sa fougue et son enthousiasme

Hockey sur glace Vainqueur 4-2 contre Zurich, le LHC a livré un match solide et entraînant devant son public. Plus...

Une vague «jaune et noir» va s’abattre sur Lausanne

La rédaction Sébastien Jubin s'enflamme pour la venue du HC Ajoie, dimanche, pour la finale de la Coupe de Suisse de hockey face à Davos. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.