Genazzi: «Touche pas au numéro 13!»

Hockey sur glaceJoël Genazzi devrait être du voyage en Slovaquie. Le défenseur du LHC a convaincu aux côtés de son pote Romain Loeffel. Il a aussi vaillamment défendu Nico Hischier en fin de match.

Nico Hischier sait qu'il peut compter sur Joël Genazzi (à l'arrière-plan). Le défenseur du LHC est venu en aide au joueur des Devils vendredi lorsque les Lettons ont durci le jeu.

Nico Hischier sait qu'il peut compter sur Joël Genazzi (à l'arrière-plan). Le défenseur du LHC est venu en aide au joueur des Devils vendredi lorsque les Lettons ont durci le jeu. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Joël Genazzi est un éternel insatisfait. «J’étais un peu trop nerveux au début du match, j’ai manqué deux-trois trucs. Bon, après, ça s’est bien passé, je crois», a dit le Zurichois, quelques instants après la victoire 4-1 contre les Lettons alors que les portes du vestiaire venaient de s’ouvrir durant 10 minutes pour les médias.

Le défenseur du LHC, comme d’habitude, est bien sévère avec lui-même. Vendredi à Herisau, il a été particulièrement solide aux côtés de Romain Loeffel, avec qui il avait déjà formé un duo dynamique aux Mondiaux de Paris en 2017. «J’adore jouer avec Romain», a soufflé Genazzi, accessoirement caissier ad interim de la Nati. C’est lui qui a froidement encaissé les 50 francs d’amende infligés à un journaliste qui venait de fouler le tapis rouge à croix blanche dans le vestiaire des Suisses. «J'ai juste encaissé, c'est pas moi qui fixe les prix», s'est-il défendu, en souriant.

Genazzi/Loeffel. Le duo sera très vraisemblablement du voyage en Slovaquie. «J’espère que nous serons retenus tous les deux», a expliqué Genazzi, sélectionné l’an dernier pour le championnat du monde à Copenhague. En 2018, alors que Loeffel n’avait pas été retenu, il avait joué plusieurs matches du tour préliminaire avant de devoir céder sa place une fois que Roman Josi avait rejoint l’équipe en cours de route.

«Quand même, ça a un peu piqué»

Vendredi en tout cas, Genazzi a marqué des points (une belle passe décisive sur le 2-1 signé Noah Rod) et distribué quelques claques au passage. «Mon rôle en équipe de Suisse est différent de celui en club. Ici, je joue du boxplay et mes tâches sont défensives. Cela demande un peu d’adaptation».

En fin de match contre les Lettons, Genazzi a même durci le ton lorsque Nico Hischier a été la cible d’un check douteux en milieu de patinoire. «Touche pas au numéro 13», a dit Genazzi au Letton fautif, avant de se prendre un bon coup de poing au visage et de passer quatre minutes sur le banc des pénalités dans la foulée. «Il m’a bien cogné, juste sur le nez, et ça a un peu piqué. Mais bon…» Caissier, policier: vraiment un précieux gars d’équipe, Genazzi!

Samedi sur le coup de 18h30 à Weinfelden, la Suisse jouera un deuxième match test contre la Lettonie. Patrick Fischer annoncera sa sélection définitive de 25 joueurs dimanche.

Créé: 04.05.2019, 13h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...