Le LHC perd ses nerfs puis la face

Hockey sur glaceFace à un bon Lugano, les Lausannois ont fait illusion durant le premier tiers avant de sombrer.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Resega ne convient décidément pas au LHC. Battue lors de ses quatre apparitions depuis son retour en LNA, l’équipe de Heinz Ehlers a subi une cinquième défaite, samedi soir. Qui a d’ailleurs même pris des allures de déroute puisque les Lions ont vécu un authentique enfer face à des Luganais pourtant privés de trois de leurs quatre étrangers.

Mais les absences simultanées de Klasen, McLean et Filpulla ont eu le grand avantage d’obliger certains Suisses à prendre leurs responsabilités. Après un premier mois guère en rapport avec les attentes placées en lui, Damien Brunner a profité de ces circonstances particulières pour offrir un large éventail de ses énormes qualités. Auteur de deux buts, dont un somptueux tir pris d’un angle pourtant fermé (22e), l’ancien joueur de NHL a marqué cette partie de son emprunte. Manque flagrant de précision

Tout le contraire du LHC. Face à leur bête noire, les Lions ont pourtant laissé croire aux nombreux supporters lausannois qui avaient entrepris ce long déplacement qu’ils étaient en mesure de rebondir rapidement après le coup d’arrêt de la veille contre Gottéron. Dominateurs lors des vingt minutes initiales, ils se sont souvent retrouvés en bonne position pour prendre un avantage à la fois au tableau d’affichage et sur le plan psychologique sur un adversaire qui ne traversait pas une période particulièrement brillante. Mais, malheureusement pour eux, toutes leurs tentatives manquaient autant de conviction que de précision.

En face, Lugano a d’abord fait le dos rond avant de profiter de sa première supériorité numérique pour frapper. Enfin presque puisque Reuille parvenait à ouvrir le score alors qu’Antonietti venait tout juste de rejoindre ses coéquipiers. Le LHC tentait bien ensuite de réagir mais Savary, bien placé face à Merzlikins, manquait lui aussi le cadre.

Une pause bienvenue

Une nouvelle situation spéciale, due à une pénalité de banc cette fois, et le superbe but de Brunner ont mis fin au suspense dès l’entame du tiers médian. Assommés, les Vaudois ne s’en sont jamais relevés. Dépassés par la vitesse d’exécution des Tessinois, ils encaissaient deux nouveaux buts qui ont incité Heinz Ehlers à remplacer un Cristobal Huet aussi irrité qu’il avait été esseulé face aux attaquants adverses. Inutile d’ajouter qu’après cette déroute, qui ne remet heureusement pas en question sa qualification pour les play-off, le LHC va apprécier la venue d’un dernier break avant le sprint final puis les séries éliminatoires. Deux semaines utiles pour se reconstruire un moral et soigner deux coups de griffe un peu inattendus.

Créé: 31.01.2015, 22h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.