Lausanne profite du réseau de Ken Stickney pour se développer

Hockey sur glaceDirigeant d’ASE, Bob Strumm conseille le LHC sur le recrutement. D’autres liens avec la société qui a détenu Kloten existent.

Ken Stickney, propriétaire du LHC depuis le mois de février dernier.

Ken Stickney, propriétaire du LHC depuis le mois de février dernier. Image: MARIUS AFFOLTER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mardi soir, dans les travées de la Tissot Arena de Bienne. Jan Alston partage son analyse de la défaite du LHC (6-3) avec un homme. La soixantaine, cheveux blancs mi-longs, manteau noir sur les épaules, celui-ci avait déjà été aperçu la veille à l’entraînement. Il s’exprime avec un accent nord-américain: «Nous aurions dû gagner ce match.» On ne le contredira pas, mais on remarquera la forme possessive – «nous» – dans ses propos, avant que le personnage ne disparaisse dans le vestiaire réservé aux Lions avec le directeur sportif.

Qui est-ce? «On ne nous l’a pas présenté, mais je crois qu’il s’appelle Bob», glisse un joueur. Une rapide recherche sur Internet associant ce prénom au nom de Ken Stickney dévoile son identité: Bob Strumm (69 ans), directeur du département hockey d’Avenir Sports Entertainment LLC (ASE), le groupe d’investisseurs qui détenait Kloten jusqu’en mai dernier. Et que l’actionnaire du LHC avait quitté trois mois plus tôt, au moment de racheter le club vaudois à Hugh Quennec. Selon les données de divers secrétariats d’Etats nord-américains, Ken Stickney apparaît néanmoins toujours aujourd’hui officiellement en tant que président d’ASE.

Des affinités

Par le passé, lui et son ami Bob Strumm ont notamment – et en dehors de Kloten – travaillé ensemble au Las Vegas Thunder (IHL), dans les années 1990, quand Chris McSorley y occupait le poste d’entraîneur. Avant d’acquérir les Portland Winterhawks (WHL) en 2008, transformant une équipe en détresse en une organisation rentable sous l’égide d’Avenir Sports Entertainment LLC. Voilà les deux associés de la firme de nouveau main dans la main au service d’une entité sportive, cette fois-ci à Lausanne.

Des affinités avec ASE, il y en a d’autres. Grand artisan de la venue de la société à Kloten, ancien vice-président des Aviateurs sous l’ère Ken Stickney, le Zurichois Reto Arpagaus fait désormais partie de la Holding du LHC, selon Monetas. D’après Moneyhouse, l’avocat dirige par ailleurs la holding du groupe d’investissements KSH Sports AG (de laquelle Ken Stickney s’était aussi retiré en mai) en compagnie de Doug Piper, ex-représentant d’Avenir Sports Entertainment LLC à Kloten.

Question: ASE est-elle gentiment en train de s’installer à Malley? «Pas à ma connaissance, répond le président du conseil d’administration, Patrick de Preux. Au niveau de l’actionnariat, c’est clair: il n’y a qu’un seul propriétaire. Il se nomme Ken Stickney, pas Avenir Sports Entertainment LLC. Aucun changement n’est d’actualité et, même s’il devait y en avoir, je n’y verrais pas de problème apparent.»

«Idéal et indispensable»

Les liens semblent davantage d’ordre personnel que de club à société. Bob Strumm n’est du reste pas salarié du LHC, selon le directoire vaudois. «Et puis c’est tout à fait normal que le boss sollicite des gens en qui il a confiance, explique Sacha Weibel, directeur général des Lions. Nous lui avons demandé s’il pouvait nous mettre en relation avec une personne susceptible de nous conseiller, de manière ponctuelle, dans le recrutement de joueurs, étrangers ou à licence suisse, évoluant en Amérique du Nord. C’est assez logiquement qu’il nous a orientés vers Bob, puisqu’il le connaît depuis des décennies. Il n’y a rien de mal là-dedans. Au contraire.»

Ayant œuvré de 1999 à 2011 en qualité de directeur du scouting pour les Colombus Blue Jackets (NHL), Bob Strumm a une indéniable expérience du hockey sur glace à grande échelle. «C’est idéal et indispensable pour nous de pouvoir compter sur quelqu’un comme lui, lâche Sacha Weibel. Il est au fait du marché, il a un avis très qualifié et il possède dans son carnet d’adresses des contacts capables de bien le renseigner.»

Si Bob Strumm n’est, selon le directeur général des Lions, pas à l’origine de l’engagement du Canadien Dustin Jeffrey durant l’été, nul doute qu’il saura désormais aiguiller Lausanne dans sa prospection en Amérique du Nord. Un LHC qui ajoute des cordes à son arc et qui poursuit, pas à pas, son développement. (24 heures)

Créé: 09.12.2016, 06h44

LHC express

Le match Le LHC se déplace à Zoug ce soir (19 h 45).

Les absents Benjamin Antonietti, qui s’est blessé en bloquant un shoot, mardi à Bienne, a rejoint Eric Walsky et Florian Conz à l’infirmerie. Valentin Borlat a obtenu le feu vert des médecins, mais il est un peu court physiquement. Paul Savary reste pour le moment à Red Ice.

Les infos Absent depuis le 20 novembre, Sven Ryser fera son retour dans l’alignement lausannois. Per Ledin devrait, quant à lui, obtenir du temps de jeu. Reste à savoir au détriment de quel autre joueur étranger.

Dan Ratushny «A Bienne, nous avons été bien meilleurs offensivement que face à Berne. Mais nous avons commis trop d’erreurs défensives. Nous avons heureusement les moyens de les corriger.»

Articles en relation

LHC: Antonietti rejoint l'infirmerie

Hockey sur glace L'attaquant des Lions s'est blessé en bloquant un shoot, mardi à Bienne. Il sera remplacé par Sven Ryser, vendredi soir. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.