Lausanne veut voir plus grand encore

Hockey sur glaceLes Lions reçoivent Luleå, leader du championnat de Suède, mardi soir en quarts de finale aller de la Champions League.

Junland, Moy et le LHC vont devoir se hisser au niveau de leur adversaire.

Junland, Moy et le LHC vont devoir se hisser au niveau de leur adversaire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Lausanne, la Champions League est loin de déchaîner les passions. Pour quelle que raison que ce soit et malgré une politique tarifaire intéressante (10 fancs la place debout, 25 francs la place assise), la sauce ne prend pas. Face à Luleå, sauf mobilisation exceptionnelle durant la journée de mardi, l’affluence de la Vaudoise aréna devrait être du même acabit que contre Trinec ou Pilsen (entre 3000 et 4500 billets vendus). C’est bien dommage. Car le spectacle proposé à ces deux occasions valait clairement le détour.

Et puis il y a une équipe qui joue sa carte à fond pour sa première participation. Jonas Junland l’a répété lundi au sortir de l’entraînement matinal: le LHC ne vise «rien d’autre que le titre de champion d’Europe». Les choses sont claires. Elles l’étaient du reste déjà dans l’impression générale dégagée par les Lions depuis le début de leur campagne. A aucun moment Ville Peltonen n’a utilisé une soirée de Champions League (CHL) pour faire souffler l’un ou l’autre de ses joueurs. Du moins si l’on excepte les 30 dernières minutes de la phase de groupes, où le coach finlandais a ménagé un Cory Emmerton de retour de blessure, alors que la qualification était en poche.

«Luleå brille par son éthique de travail, son unité et l'intensité qu’elle met dans le jeu»

Voilà Lausanne à deux tours (quatre matches) d’une potentielle finale européenne. S’il faudrait visiblement repasser pour y trouver un intérêt populaire de masse, la signification serait réelle en termes de prestige et de compétitivité. D’autant qu’un nouveau client, plus gros encore que les précédents, se présente sur la route du LHC, dès mardi en quarts de finale.

Leader du championnat de Suède, facile vainqueur de Berne en huitièmes de finale (7-2), Luleå surfe sur une série de huit victoires toutes compétitions confondues. Emmenée par l’expérimenté Erik Gustafsson (ex-Kloten) - «le meilleur défenseur de SHL» selon son compatriote Jonas Junland - et son partenaire, l’étoile montante Nils Lundkvist (19 ans), drafté au premier tour par les Rangers en 2018, la formation du Norrbotten se distingue surtout par sa solidité. En témoignent ses statuts de meilleure défense (1,68 réussite encaissée par match) et de box play le plus efficace de Suède (87,10%). «Luleå brille par son éthique de travail, son unité et l'intensité qu’elle met dans le jeu, commente Junland. Cette équipe joue un peu de la manière dont nous aimerions jouer, en fait. Mais elle, elle le fait le 95% du temps. Et nous moins souvent…»

Luleå en surrégime?

Le vainqueur de la première édition de la CHL en 2015 est l’équipe qui concède le moins d’occasions à égalité numérique en championnat (pour les initiés, elle affiche un «Corsi against» de 35,22 en moyenne). Elle a globalement de l’emprise sur le jeu, mais sans générer beaucoup de tirs non plus («Corsi for» de 38,82; le 8e de la Ligue). En revanche, la bande de Thomas Berglund se distingue par son efficacité, offensivement (10,42% de shoots cadrés convertis) comme défensivement (92,82% d’arrêts au cumul pour ses derniers remparts).

Ses standards sont impressionnants, notamment parce qu’elle dispose de snipers redoutables et d’un gardien No 1 en grande forme (93,28% d’arrêts pour Joel Lassinantti). Mais ce rythme semble difficilement tenable sur la longueur. Et donc appelé à connaître une baisse de régime. Dès mardi à Lausanne? «Nous devons avant tout nous focaliser sur nous-mêmes et sur notre quête de constance, rétorque Junland. Une chose est sûre: pour avoir une chance, nous devons être capables de nous hisser au niveau de notre adversaire.» C’est d’ordinaire le propre des équipes qui veulent voire plus grand.

Créé: 02.12.2019, 18h59

Articles en relation

Junland: «Je ne vois pas mon avenir à Lausanne»

Hockey sur glace Le défenseur suédois ne devrait pas poursuivre du côté de la Vaudoise aréna après quatre saisons. Plus...

LHC: Almond et Antonietti ne se sont pas entraînés

Hockey sur glace Blessés, les deux attaquants lausannois n’affronteront probablement pas les Suédois de Lulea, mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.