LHC: Le coup d’arrêt n’est que comptable

Hockey sur glaceLausanne s’est incliné à Davos, samedi. Mais il a répondu présent et livré un bon match, sur la lignée de celui de la veille face à Berne.

Josh Jooris fixe le puck. Lausanne n'est pas passé loin de la cible, samedi soir dans les Grisons.

Josh Jooris fixe le puck. Lausanne n'est pas passé loin de la cible, samedi soir dans les Grisons. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moment de monter dans leur car, samedi soir aux environs de 23h, les Lions ont pu mesurer leur capital sympathie. C’est vite vu: en sortant du Eisstadion de Davos, chaque joueur a eu droit aux applaudissements des membres du Fan’s Club LHC qui avaient fait le déplacement. Le signe que les supporters ont apprécié ce qu’ils ont vu, malgré la défaite (4-3). Le discours des protagonistes allait dans la même direction. Ceux-ci étaient conscients que leur indiscipline (9x2’) leur avait coûté cher. Ils étaient parallèlement dubitatifs quant à certaines pénalités distribuées par le corps arbitral. Mais ils étaient convaincus d’avoir fait un bon match.

On ne pouvait pas leur donner tort. Oui, Lausanne a subi un nouveau coup d’arrêt sur le plan comptable. Non, il n’a pas été en mesure de surfer sur le match plein de la veille; comme après ses deux précédentes rencontres référence de la saison, à Berne (5-2) et face à Zoug (2-1). Mais la manière était cette fois-ci incomparable avec l’humiliation subie contre le même Davos (1-7 au lendemain de leur victoire dans la capitale) ou avec l’impuissance qui l’avait caractérisée face à Zurich (1-3, trois jours après le succès devant le EVZ).

Le LHC voulait prouver qu’il avait appris de ses erreurs. Qu’il était désormais capable de conserver un niveau d’exigence élevé plus longtemps qu’un soir, au lieu de tomber dans la facilité. «Si on veut jouer les premiers rôles dans cette Ligue, on doit apprendre à ne pas se contenter d’une telle victoire», lâchait Tobias Stephan après le beau succès de vendredi contre Berne (5-0). Face à la deuxième équipe la plus efficace de National League (2,08 points par rencontre), avec la fatigue, le voyage et l’altitude, c’était un gros test. Eh bien, force est de constater que Lausanne a répondu présent.

Une réaction parlante

À 5 contre 5, si l’on excepte les 88 secondes durant lesquelles Davos a tourné le match (de 0-1 à 2-1 à la 28e) sans pour autant qu’ils soient désorganisés (angle mal bouché par Stephan; tir anodin de la ligne bleue à travers les jambes vaudoises), les Lions ont à nouveau été en contrôle. Ils ont du reste appliqué leur plan avec beaucoup d’intelligence (shifts courts et équilibrés) en attendant prudemment leur heure (25e Bertschy). Et puis, que dire de leur réaction de la seconde partie de soirée (de 4-1 à la 34e à 4-3 à la 44e grâce à un doublé de Vermin), alors qu’ils disputaient leur 19e rencontre en 40 jours? Si ce n’est qu’elle a confirmé que le LHC, qui a frôlé l’égalisation en fin de partie, n’était pas en mode complaisance samedi.

Pour rentrer de la station grisonne en alliant le résultat à la manière, il aurait en revanche fallu prendre moins de pénalités (surtout en zone offensive). Car celles-ci ont au final pesé lourd, que ce soit en termes de buts (le 3-1 et le 4-1) ou d’énergie, au moment où Lausanne poussait pour revenir au troisième tiers (4x2’ entre la 47e et la 60e).

Créé: 03.11.2019, 14h26

Articles en relation

Le LHC passe le test Zoug avec mention «très bien»

Hockey sur glace Les Lions ont rendu une excellente copie, mardi soir à la Vaudoise aréna, face à l’un des grands favoris pour le titre (2-1). Plus...

Une victoire de prestige dans une ambiance feutrée pour le LHC

Hockey sur glace Le LHC a battu une petite équipe de Philadelphie (NHL), lundi soir à la Vaudoise aréna (4-3). Plus...

Une première sans convaincre pour le LHC

Hockey sur glace Après deux défaites, les Lions ont enfin gagné à la Vaudoise aréna, mercredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...