LHC: encore deux attaquants, dans l’idéal

Hockey sur glaceSelon nos informations, Jan Alston sonde à la fois le marché international et le marché suisse.

Jan Alston, directeur sportif du LHC.

Jan Alston, directeur sportif du LHC. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dix défenseurs et quinze attaquants. Tel est l’idéal de Jan Alston dans la construction du contingent du LHC version 2019-2020. A trois mois de la reprise, le compte y est déjà derrière, si l’on inclut les jeunes Guillaume Anex (19 ans), qui a intégré l’environnement de la première équipe, et Inaki Baragano (17 ans), qui s’entraîne ponctuellement avec les Lions depuis la saison dernière.

Devant, en revanche, le total affiche 14 éléments. Et selon nos informations le directeur sportif lausannois espère pouvoir posséder 15 licences simultanément éligibles en championnat. Ce qui sous-entend que le LHC est non seulement en quête d’un cinquième joueur étranger (un ailier). Mais qu’il sonde également le marché national dans l’optique de compléter son rayon attaquants suisses. «Si le budget le permet», précisent nos sources.

Le contingent provisoire:
Gardiens Boltshauser (2020), Stephan (2022).
Défenseurs Frick (2021), Genazzi (2022), Grossmann (2022), Heldner (2021), Junland (2020), Lindbohm (2020), Nodari (2021), Oejdemark (2021).
Attaquants Almond (2022), Antonietti (2020), Bertschy (2022), Emmerton (2021), Froidevaux (2021), Herren (2020), Jeffrey (2020), Jooris (2022), Kenins (2021), Leone (2020), Moy (2021), Roberts (2020), Traber (2020), Vermin (2022). (nxp)

Créé: 12.06.2019, 18h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.