Passer au contenu principal

Le LHC a failli perdre très gros en 10 centièmes

Face à Berne, les Lions ont concédé l’égalisation dans la dernière seconde du match. Avant de s’imposer aux tirs au but.

Délivrance pour les joueurs lausannois, après une invraisemblable séance de tirs au but. ?
Délivrance pour les joueurs lausannois, après une invraisemblable séance de tirs au but. ?
Keystone Jean-Christophe Bott

Sur l’ensemble d’une rencontre de hockey sur glace, dix centièmes, ce n’est évidemment pas grand-chose. Normalement. Reste que c’est ce qu’il a manqué au LHC pour s’imposer durant le temps réglementaire, hier soir face à Berne. Enterré, l’Ours a en effet trouvé le moyen de décrocher la prolongation à moins d’une seconde de la sirène finale. Alors que Pesonen avait ajusté le poteau de la cage désertée par Stepanek quelques secondes auparavant. Hallucinant!

Revivez le match minute par minute

Mais sans conséquence majeure pour les Lions, heureux vainqueurs aux tirs au but (5-4). Ceux-ci doivent d’ailleurs une fière chandelle à leur ange gardien Cristobal Huet, lequel – en stoppant les neuf tentatives adverses – leur a permis de s’éviter de plus gros regrets et un immense coup au moral, alors que la course pour une place en play-off bat son plein. Le LHC s’en sort donc bien. Encore mieux au regard des résultats d’Ambrì et de Kloten (ses plus sérieux concurrents directs avec le SCB), tous les deux battus hier soir.

Ryser, rien de grave

Avant le scénario final que l’on connaît, les hommes de Heinz Ehlers pensaient bien avoir fait la différence grâce à leur power play (2 buts) et au duo Pesonen-Louhivaara, reformé pour la première fois depuis le 23 décembre et la sortie sur blessure du second nommé. Mention spéciale au top scorer finlandais, intenable hier et auteur d’un doublé, dont la réalisation qui aurait dû offrir une victoire à trois points aux Lions, à deux minutes du terme.

Entre les regrets liés à l’unité de perdue et le soulagement du happy end, le LHC doit surtout retenir qu’il a mis fin à sa série de défaites (3) et prolongé la crise à Berne (7 revers consécutifs). Avant de se projeter dans son week-end (à Langnau samedi et dimanche contre Bienne), tout autant capital que la partie d’hier dans l’optique d’une qualification pour les play-off. Avec un peu de chance, il pourrait même récupérer Sven Ryser, dont les examens n’ont décelé qu’un hématome.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.