Le LHC peut remercier Alexandre Grenier

Hockey sur glaceL’attaquant québécois a inscrit un doublé et permis au LHC de respirer, mardi soir face à Langnau (3-1). Mais que ce fut laborieux.

Alexandre Grenier a logiquement été rappelé sur la glace par le kop lausannois, mardi soir après son doublé.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On attendait des leaders qu’ils assument leur statut et montrent l’exemple. Suivis par un collectif soudé et impliqué. En mode urgence. Tels des guerriers. Il fallait une réaction d’équipe pour endiguer la spirale négative, éviter la crise et se donner de l’air par rapport à la barre. On y a eu droit. Du moins pendant 20 minutes et un tiers dominé de la tête et des épaules, avec allant, façon patron. Le tout avec un banc transpirant - une fois n’est pas coutume - la solidarité, en multipliant les encouragements face aux gestes réussis sur la glace.

Le hic? Tout ça n’a duré que 20 minutes. Et l’ouverture du score d’Alexandre Grenier (11e, à 5 contre 4) est rapidement apparue comme un matelas insuffisant. Après une première partie de rencontre convaincante, comment expliquer que le LHC soit une nouvelle fois sorti de son match, se soit éteint, et cela sans parvenir à inverser la tendance? Toute l’intensité mise durant la période initiale? Envolée (2 tirs cadrés au deuxième tiers, 5 au troisième). Toute la cohésion et l’unité aperçues? Disparues, hormis en zone défensive, au moment de devoir rattraper les nombreuses incohérences (20 tirs bloqués au total).

La libération

Peu importent les raisons à l’origine du phénomène, Lausanne ne parvient pas à soigner les maux qui le rongent si régulièrement cette saison. Mardi soir, ça a à nouveau failli lui coûter cher. Car lorsque Chris DiDomenico a égalisé (46e à 5 contre 4), la nervosité est montée d’un cran. Et quasi toute la Vaudoise aréna a commencé à penser au scénario de l’angoisse dans la lutte pour les play-off.

Heureusement pour les Lions, Alexandre Grenier a su profiter de l’un des rares espaces laissés par les Emmentalois en seconde partie de rencontre pour libérer tout le monde (56e 2-1). Avant que Cody Almond ne classe l’affaire dans la foulée (3-1). Ouf. Mais que ce fut compliqué, laborieux. L’essentiel est toutefois acquis et Lausanne est parvenu à se donner de l’air par rapport à la barre avant de conclure son championnat régulier par un déplacement à Genève, vendredi, et la réception de Berne, samedi.

Créé: 25.02.2020, 22h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.