LHC: Ce qu'il faut retenir de l'entraînement de vendredi

Hockey sur glaceDe la visite de Patrick de Preux à la crosse cassée de Loïc In-albon, pêle-mêle d'infos et petites histoires du jour.

Patrick de Preux a fait un passage dans le bureau d'Yves Sarault, vendredi matin. «Pour prendre la température directement à la source», dixite le président du conseil d'administration du LHC.

Patrick de Preux a fait un passage dans le bureau d'Yves Sarault, vendredi matin. «Pour prendre la température directement à la source», dixite le président du conseil d'administration du LHC. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En arrivant à Malley 2.0, vendredi matin, on a commencé par chercher Yves Sarault. L'entraîneur du LHC n'était pas sur la glace, chose qui peut arriver lorsque la séance d'entraînement est optionnelle. Alors on est allé frapper à la porte de son bureau. Qui nous a ouvert? Jan Alston. Et qui était assis à l'intérieur, en face du coach? Patrick de Preux. Tiens, une visite du président du conseil d’administration, au lendemain d'une nouvelle défaite face à un concurrent direct dans la lutte pour une place en play-off (Langnau). Faut-il en déduire quelque chose de particulier? «Non, l'entraîneur n'est absolument pas en danger. Et, oui, on va continuer avec ce groupe et ce staff jusqu'au terme de la saison. Je souhaitais simplement venir prendre la température directement à la source.» Soit.

Aussi optionnel était-il, l'entraînement nous a permis de constater que Sven Ryser (commotion) avait déjà l'air rétabli. «On prendra une décision définitive quant à un éventuel alignement à Ambri (ndlr: dimanche à 15 h 45) après la séance de samedi», explique Yves Sarault. Patience.

Le choix du gardien titulaire à la Valascia a en revanche déjà été effectué. Auteur de son quatrième blanchissage de la saison, jeudi face à Langnau, Sandro Zurkirchen prendra place devant la cage vaudoise pour la sixième fois d'affilée, dimanche. Vous avez dit gardien No 1?

Comme Johnny Kneubuehler, Loïc In-Albon fait partie des jeunes joueurs qui ne sont pas autorisés à s'exprimer dans les médias. Et, comme mardi avec le premier cité, on n'a pas pu s'empêcher d'aller lui poser une question lorsqu'il a brisé sa crosse en fin d'entraînement. Alors, c'est combien? «300 balles, je crois, fait ch***! Mais bon, t'as vu comme elle s'est cassée? Je vais clairement demander au fournisseur de me rembourser!»

Sinon, le LHC n'a plus gagné à Ambri depuis le 1er mars 2014 (8 défaites de suite à la Valascia). Il serait temps d'inverser la tendance. (nxp)

Créé: 12.01.2018, 12h47

Articles en relation

Le LHC incapable de faire sauter le verrou

Hockey Lausanne s’est cassé les dents sur le système défensif de Langnau, jeudi soir à Malley 2.0 (défaite 1-0 après tirs au but). Plus...

LHC: Ce qu'il faut retenir de l'entraînement de mardi

Hockey sur glace Du statut des gardiens aux accusations de Jonas Junland, pêle-mêle d'infos et petites histoires du jour. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...