Les Lions du LHC suent sous les ordres d’un ex-volleyeur

Hockey sur glaceLe LHC boucle sa deuxième semaine de préparation sous la houlette de Teemu Oksanen. Le Finlandais était encore head coach de Cheseaux en volley la saison dernière.

Une dizaine de joueurs du LHC ont entamé leur préparation physique sous les ordres de Teemu Oksanen.

Une dizaine de joueurs du LHC ont entamé leur préparation physique sous les ordres de Teemu Oksanen. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le soleil brille, mais la bise nous rappelle que l’été n’est pas encore là. Sur le tartan du stade Pierre-de-Coubertin de Vidy, un noyau d’une dizaine de joueurs du Lausanne HC boucle sa deuxième semaine de préparation en vue de la saison 2019-2020. Au milieu du mois de mai. Alors que plusieurs de leurs coéquipiers n’ont pas terminé leur exercice 2018-2019. On pense aux mondialistes (ils sont cinq en comptant Petteri Lindbohm, dont le contrat n’a pas encore été prolongé) et à Josh Jooris, toujours engagé dans les play-off d’AHL avec les Toronto Marlies.

«Même si on y est habitué, ça reste un peu bizarre, concède Benjamin Antonietti à la sortie de la séance matinale. Je ne sais pas dans quel camp je préférerais être. Disposer d’une bonne coupure et de temps pour se remettre dedans, ça fait du bien.» Et ce, même si ce cas de figure implique davantage d’heures passées à travailler hors glace, que ce soit en extérieur ou en salle de force. «C’est clairement la période la moins fun, physiquement comme mentalement. Mais on s’y fait. Et puis cela fait partie des exigences du sport professionnel», poursuit le No 46 des Lions.

L’entraînement se déroule sous le regard de Ville Peltonen et d’un staff au grand complet. «C’est important pour nous d’être présents, que ce soit pour apprendre à connaître les nouveaux ou pour guider le groupe dans cette phase contraignante mais fondamentale pour construire de solides bases», avance le coach finlandais. Au rayon joueurs, les étrangers manquent également à l’appel. Ils suivent un planning individualisé depuis chez eux et rejoindront l’équipe dans le courant de l’été. Finaliste du championnat de National League avec Zoug, Tobias Stephan, lui, profite des jours de congé supplémentaires qui lui ont été accordés. Il débarquera lundi. Quant à Joël Vermin, il est au repos forcé après son opération à un tendon de la main.

Approche individualisée

Au final, de multiples situations et différents programmes d’entraînement à mettre sur pied. Le tout sous la houlette d’un nouveau préparateur, le Finlandais Teemu Oksanen (35 ans), encore head coach de… Cheseaux, en Ligue nationale A féminine de volley-ball, lors du dernier exercice (lire encadré). Après six années passées au LHC, le Français Adrien Valvo, en fin de contrat, n’a pas été reconduit. «De l’air frais, une autre façon de fonctionner, amenée par une personne extérieure au monde du hockey, ça peut faire du bien», explique Peltonen.

Après un cycle de six saisons, l’argument du changement tient parfaitement. D’autant que les premiers échos des joueurs sont positifs. Le mot d’ordre de Teemu Oksanen? «Qualité plutôt que quantité, répond-il. L’objectif n’est pas de charger l’été comme des malades puis d’essayer de maintenir notre condition sur la longueur du championnat, avec le risque de la voir chuter. Non, l’idée est de construire quelque chose patiemment, intelligemment. Avec des séances efficaces de 45 à 60 minutes, où l’on franchit un échelon dans un domaine spécifique au bout de chacune d’entre elles. Le but étant d’aborder les play-off avec la capacité de donner le maximum, tant physiquement que mentalement.»

Le préparateur rejoint le staff lausannois dans son approche, «la plus individualisée possible». «On dispose d’un très bon background issu de la saison passée, continue Teemu Oksanen. On sait exactement où en sont les gars, quels sont leurs besoins ou les régimes de travail dans lesquels ils se sentent le mieux. Mais aussi ce qui doit être ajusté. Durant la préparation, on analyse leurs données de performances physiques au quotidien et on adapte si nécessaire. Idem avec ceux qui s’entraînent à distance, qui nous transmettent les leurs. En saison, on effectuera des tests pour comparer les résultats avec ceux de l’été et pour voir dans quelle mesure des ajustements doivent être faits chez l’un ou l’autre.»

Du retard à rattraper

Les joueurs encore engagés au Mondial ou ailleurs? «Il est clair qu’il y aura du retard à rattraper pour certains après leurs congés», répond Teemu Oksanen. Pour le noyau de l’équipe, le bloc de préparation collective se poursuit jusqu’à la fin de juin, avec quelques heures de glace prévues à Leysin au cours du même mois – «Du développement d’aptitudes techniques principalement», dixit Peltonen. Trois semaines de vacances (avec des programmes individualisés à respecter) suivront en juillet. Avant que tout le monde ne se retrouve pour des tests physiques et le départ pour six jours de camp d’entraînement à Villars, au début d’août.

Créé: 16.05.2019, 19h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...